Restons en contact
Campagne #MamKoul2020

Societe

Au Malawi, cette femme annule 850 mariages précoces et renvoie les jeunes filles à l’école!

Publié

activé

Theresa Kachindamoto,
Theresa Kachindamoto

Au Malawi, cette femme annule 850 mariages précoces et renvoie les jeunes filles à l’école

Cette femme montre là, un bel exemple du féminisme. Ce féminisme qui a au cœur de son combat, l’extension des droits de la femme dans la société. Eh non, ce mouvement nouveau, qui veut à tout prix, mettre sur un pied d’égalité, l’homme et la femme. Ainsi, certains féministes se font le plaisir de remettre en question la loi de la nature. Attaquent la cellule familiale, et rendent les femmes rebelles vis-à-vis de leurs époux. Theresa Kachindamoto, présente ici, ce qui doit être fait pour la gent féminine.

Par Afropreneuriat.net

Pionnière dans la lutte pour les droits de la femme et des enfants au Malawi, Theresa Kachindamoto a brisé 850 mariages précoces pour renvoyer les filles à l’école.

Theresa Kachindamoto est née dans le district de Dedza au Malawi. Après avoir travaillé 27 ans dans un autre district, elle est revenue à Dedza pour y devenir chef de district. Horrifiée par la vue de fillettes mères à douze ans, elle a décidé de lutter contre cette pratique. “Je ne veux pas de mariages précoces”, a-t-elle déclaré à l’organisation U.N Women. “Aucun enfant ne devrait accomplir des tâches ménagères quand il est censé aller à l’école.”

Aussi a-t-elle tenté de limiter au maximum les mariages précoces. Si l’année passée, elle a fixé l’âge légal du mariage à 18 ans, le “droit coutumier”, où un consentement mutuel entre les parents d’enfants peut suffire, permet de contourner la loi.

Volonté de fer

Kachindamoto a ordonné aux 50 fonctionnaires du district de conclure un accord destiné à bannir le mariage précoce de Dedza. “Que vous le vouliez ou non, je vais mettre fin à ces mariages”, a raconté la chef de district à la chaîne d’informations arabe Al Jazeera.

Elle a suspendu les fonctionnaires qui refusaient d’obtempérer jusqu’à ce qu’ils annulent les mariages. En juin 2015, elle a prononcé pas moins de 330 suspensions et renvoyé les jeunes filles à l’école, en payant parfois les frais d’inscription. Grâce à sa volonté de fer, 850 mariages précoces ont été annulés au cours de ces trois dernières années.

La dot

D’après une étude des Nations Unies de 2012, plus de la moitié des jeunes filles au Malawi sont mariées avant leurs 18 ans. Ces mariages précoces expliquent les résultats déplorables du pays au niveau de l’indice de développement, une norme internationale pour presque tous les états membres des Nations Unies sur la santé, l’éducation et la prospérité économique. En Afrique, les jeunes filles sont souvent données en mariage, parce que la dot permet d’alléger les difficultés financières des familles.

“JE DIS TOUJOURS AUX PARENTS: SI VOUS ENVOYEZ VOS ENFANTS À L’ÉCOLE, VOUS AUREZ TOUT À L’AVENIR”, EXPLIQUE KACHINDAMOTO À L’ORGANISATION U.N. WOMEN.

Menaces de mort

Si le travail de Kachindamoto est digne d’éloges, tout le monde dans le district ne partage pas cet avis. Elle s’est déjà attiré les foudres de nombreux parents, et fait l’objet de menaces de mort. Pourtant, elle reste déterminée à changer les lois et les esprits en faveur des femmes de Malawi. “Une fois qu’elles ont terminé leurs études, elles peuvent être et faire ce qu’elles veulent”, affirme-t-elle. (RDC)

 

Source:http://www.levif.be

Comments

comments

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

CNI/ Election Présidentielle: Un leader de jeunesse de Dabou mobilise

Publié

activé

M. Mel Silas Gnagne dit Stocker La Flamme - image d´illustration

Le President de l´association Jeune Adioukrou Moderne (JAM),  Mel Silas Gnagne appelle les jeunes de Côte d´Ivoire et plus precisement à ceux du Leboutou(departement de Dabou) à prendre leur destin en main en allant se faire établir leur carte nationale d´identité (CNI) et à se faire enroller sur la liste électorale, pour faire barrage à la promotion de la médiocrité.

 je voudrais rappeler à ces nombreux jeunes qui me suivent que, l’opération de la confection des cartes nationales d’identité est lancée depuis lors. À l’instar des vieillards qui ne peuvent pas se déplacer pour se faire enrôler, sortez massivement des maquis, caves, buvettes et aller établir vos CNI.

Bientôt, les élections! Mais pas seulement les élections, un frère. Ta CNI va te servir à des papiers administratifs et sera bénéfique à tes progénitures.

Au risque de continuer à rester dans nos chambres et ou salons et dire bas ce qui vous dérange tant, et pire, cautionner cette forfaiture tout en suivant des hommes politiques qui ne pensent qu’à leur positionnement, svp, sortez et allez vous faire enrôler. Cela y va de votre intérêt !

Comme bon nombre de jeunes Ivoiriens et Africains, je préfère aller en Europe pour gagner mon pain. N’est-ce pas ?
Certains vont rétorquer que j’ai raison et d’autres répondront, pas forcément d’aller en Europe pour gagner son pain. Ils ont aussi leur raison, je réponds.
Mais, une chose; nos binguistes ne sont pas des vauriens, des faiblards. Ce sont des bosseurs et tous à la fois courageux et intelligents. Trop stratèges, nos binguistes. Big up à vous !
A bengue, un livreur de pain est mieux traité. Ses droits reconnus et respectés. Il peut mieux vivre et faire vivre sa famille.
Comparaison n’est pas raison dit-on, mais, pas le cas chez nous.
Le mal, ce sont nos dirigeants qui insultent l’intelligence Ivoirienne et Africaine. Eux aussi, ils ont raison keh. Saviez-vous pourquoi ?
Je vous explique : ils viennent au pouvoir dans des conditions beaucoup défavorables et entourées d’ambiguïtés, donc, calamiteuses.
Soit, une fois au pouvoir, ils font face à des traités où ils sont impuissants à eux seuls d’agir. Des contrats qui ne sont pas au profit du peuple. Trop tard…
Comment pouvez-vous comprendre que dans un pays où la jeunesse, son éducation et son devenir est capital est banalisée?
Comment admettre que dans un Etat sérieux et respectueux où la quête de l’excellence est importante, l’on privilégie la médiocrité en lieu et place de la promotion du mérite?
Oui, je peux l’affirmer que nous sommes dans une logique où l’on encourage et fait la promotion de la médiocrité. Sinon, comment comprendre qu’un simple bouffeur de dix (10) morceaux de pains pour son dîner peut être promu et inviter sur les antennes de nos chaînes TV et Radio pour expliquer quoi ?
Justement, pour expliquer comment avaler des baguettes de pains en une respiration.
J’ai lu une publication où l’auteur (qui n’est même pas jeune) s’interroge sur la nécessité de continuer à combattre pour une jeunesse qui refuse de s’affirmer.
Nous sommes dans une société capitaliste. Que les uns et les autres comprennent.
Mais, en même temps, comme nous sommes en Afrique et sommes des Africains, mettons en avant les valeurs Africaines qui fondent notre société, toujours en l’adaptant en fonction.
Réfléchissons encore !
Analysons encore !
Agissons ensemble !

Stocker La Flamme

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Insécurité en Côte d’Ivoire: kidnapping à Abidjan

Publié

activé

Mlle Kakou Lou Grâce-image d'illustration

Le raviseur demanderait une rançon. Le récit des faits qui fait le tour de la toile.

Une élève du nom de KAKOU LOU GRACE en classe de Terminale à Sainte marie a été kidnappée le mardi 26 Mai soir à Port Bouet par un chauffeur de taxi qui demande une rançon de 500.000 Fcfa à la famille .

La jeune fille rentrait de Dimbokro pour reprendre les cours. Elle a donc effectué le voyage dans une personnelle qui  malheureusement est tombée en panne en cours de route dans la capitale.
Décision prise de prendre un taxi pour rejoindre son domicile à Port Boeut precisément aux environs de Copa Cabana mais il se trouve que  le taxi dépasse sciemment le lieu indiqué et continu sur Gonzague.

Après etre arrivé dans son ghetto , le kidnappeur contacte les parents de la fille qui sont à San Pédro avec son téléphone, demande la raçon puis ferme ledit téléphone.
Depuis hier plus de nouvelle de la jeune fille et du
kidnappeur.

Pastoré

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Côte d’ivoire: le régime Ouattara mis en garde par un patriarche

Publié

activé

M. Abou Cissé-image d'illustration

A cinq mois des élections, Abou Cissé connu pour sa verve appelle à la mobilisation générale pour mettre fin au regine liberticide de M. Alassane Ouattara. Ci-dessous l’integralité des propos du patriarche.

“Je voudrais dire au régime liberticide de DRAMANE que l’heure n’est plus aux arrestations des citoyens dans une Côte D’Ivoire apparemment libérée mais emprisonnée dans un artifice dictatorial qu’il serait bon de réviser si nous voulons un véritable climat apaisé et un environnement favorable pour les élections à venir. C’est pour cette raison que l’action principale pour tous les Ivoiriens est d’actionner le tissu du rétablissement de l’identité nationale et l’acquisition des éléments d’une élection transparente, équitable, juste et ouverte à tous. Ce que nous savons tous aujourd’hui, c’est que l’opposition et la société civile travaillent de concert loin des projecteurs pour redonner à la Côte d’Ivoire une gestion adossée à la loi fondamentale qu’est la Constitution. Notre loi fondamentale, il faut le dire a été désacralisée par ce régime, tripatouillée à souhait pour des intérêts égoïstes d’un seul individu.
Il va falloir nous battre pour réhabiliter notre Constitution, la remettre en valeur dans l’intérêt du Peuple. Pour ce faire, nous devons tous en tant que citoyen de ce Pays, nous mobiliser comme un seul homme pour obtenir nos cartes d’identités et nous inscrire sur la liste électorale, ainsi chacun pourra crier son indignation dans les urnes le 31 Octobre prochain. Ce régime est déjà à sa fin avec son lot de mensonges, d’intimidations, chantages éhontés, sans compter les emprisonnements d’opposants politiques. Rien que de la lâcheté exprimée par DRAMANE OUATTARA et ses sbires qui ont comploté contre GBAGBO_LAURENT.

Oui, GBAGBO, cet homme providentiel, la réponse de DIEU aux attentes des ivoiriens, bien que combattu et emprisonné depuis près de dix (10) ans est resté égal à lui-même droit dans ses bottes avec un embonpoint inégalé pendant que certains de ses tortionnaires parcourent les hôpitaux à travers le monde entier, d’autres sont six mètres sous terre. DIEU le redresseur de torts a bien voulu garder GBAGBO LAURENT car c’est par lui qu’il restaurera cette Nation, la Côte d’Ivoire qui a besoin de tous ses fils pour triompher sur les forces du mal. Je vous le dis ainsi car les joutes électorales à venir se joueront entre la Côte D’Ivoire et les multinationales internationales qui veulent piller nos richesses. Nous voteront tous pour notre Pays afin d’ejecter le RHDP ses parrains hors de la gestion de notre État et ainsi ce sera le triomphe de la démocratie sur les forces rétrogrades sanguino-totalitaires pour le bonheur du peuple Ivoirien.”

QUE DIEU AIDE LA VÉRITÉ ÉTERNELLE @ #PATRIARCHE_ABOU_CISSE”

Leopold VII Abrotchi

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances