Restons en contact
Campagne #MamKoul2020

Politique

Côte d’Ivoire / Charles Blé Goudé sur France 24 : “J’ai l’ambition de diriger un jour mon pays”

Publié

activé

Charles Blé Goudé sur France 24, 05/06/2019

Charles Blé Goudé sur France 24 : “J’ai l’ambition de diriger un jour mon pays”

Invité de France 24, Charles Blé Goudé, l’ex-leader de la Galaxie patriotique a dévoilé son ambition de revenir en Côte d’Ivoire pour proposer son offre politique. Il a également enfin reconnu la victoire de Ouattara aux élections présidentielles de 2010.

Dans un entretien avec France 24, Charles Blé Goudé, l’ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo, acquitté en première instance de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI), exprime son désir de rentrer en Côte d’Ivoire et d’y jouer un rôle politique en tant qu'”acteur principal”. Charles Blé Goudé, ancien ministre de Laurent Gbagbo, a accordé un entretien depuis La Haye à France 24. Il fait part de ses ambitions en Côte d’Ivoire sans pour autant se prononcer sur une éventuelle candidature à la présidentielle de 2020.

Charles Blé Goudé s’inquiète par ailleurs de la détérioration du climat politique en Côte d’Ivoire et craint que les violences qui ont émaillé les élections, entre 2010 et 2011, se reproduisent. Il appelle les dirigeants de son pays à se comporter en “hommes d’État” plutôt qu’en “politiciens”. Enfin, il nie être anti-français et se prononce en faveur du maintien de la présence française dans son pays sur la base d’un partenariat “gagnant-gagnant”.Charles Blé Goudé ne se prononce pas sur une possible candidature présidentielle en 2020, affirmant qu’il a le temps pour proposer une vraie alternative et œuvrer à la réconciliation. Mais il ne s’en “cache pas du tout” : “J’ai l’ambition de diriger un jour mon pays avec une équipe qui comprendra qu’il faut faire la politique autrement en Côte d’Ivoire”, confie-t-il à notre journaliste Marc Perelman. Il appelle également au retour au pays de l’ex-président Laurent Gbagbo, lui aussi acquitté par la CPI.

Un extrait de l’interview:

Journaliste : Êtes vous parmi ceux qui pensent qu’Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Henry Konan Bédié doivent passer le relais ?

Blé Goudé : Malheureusement ce n’est pas moi qui décide de cela, la Côte d’Ivoire a une loi électorale et je suis toujours attaché aux règles et aux lois. Le peuple décidera de qui conduire sa destinée. Il ne faut pas personnaliser le débat politique en Côte d’Ivoire et le polariser sur des personnes.

Journaliste : Je vais quand même le faire, je vais poser une question sur quelqu’un de votre génération. Est-ce qu’on peut considérer Soro Guillaume comme un leader potentiel, plus jeune ?

Blé Goudé : C’est un acteur potentiel en Côte d’Ivoire, qu’on l’aime ou pas, il fait partie des hommes politiques ivoiriens, Maintenant entre ce que l’homme politique veut et ce que la population est prête à accepter il y a un hiatus. On propose une offre politique, un projet de société et il revient à la population de décider. Mais on ne peut pas avoir des gens assis dans leur salon et qui vont décider de notre avenir parce qu’ils se sont octroyés la légitimité de ce qu’on doit penser, de ce qu’on doit dire et de ce qu’on doit faire. Ce n’est pas à moi de le dire. Il est un homme politique, c’est un fait. Maintenant est-ce que c’est un bon homme politique ? ,est-ce que c’est un homme politique que les Ivoiriens doivent prendre comme président ? C’est leur responsabilité.

Journaliste : Est-ce qu’Alassane Ouattara doit se représenter ?

Blé Goudé : Je vais vous répéter exactement la même chose. Alassane Ouattara voici bientôt 10 ans qu’il est au pouvoir. Les Ivoiriens l’ont vu agir. Ils l’ont observé dans sa gestion des libertés, sa gestion de l’économie, dans sa manière de concevoir la société ivoirienne. À la fin c’est à eux de décider s’ils veulent continuer avec lui ou non premièrement, deuxièmement que dit la loi ivoirienne ?

Moi je ne mène pas les combats de personne, je veux qu’un système change, que mon pays change, qu’on tire les leçons de ce qui nous est arrivés. J’ai eu beaucoup de temps pour faire le bilan, je ne veux plus recommencer les mêmes choses en polarisant les questions d’État sur les individus. Venons en aux projets, à l’offre politique, aux actions, à l’idéologie et à la vision de ces hommes d’Etat. Un homme d’État il bâtit dans le temps, il construit, il prépare pour les générations futures. Un politicien il prépare les élections futures. En Côte d’Ivoire, j’ai bien peur qu’on ait plus affaire aux hommes politiques et qu’on manque d’hommes d’État. Les Ivoiriens ont besoin d’être soignés, d’une éducation et ont besoin de ressentir la croissance dans leur assiette. C’est de cela qu’il s’agit. Les gens qui fuient la Côte d’Ivoire et qui traversent la méditerranée au prix de leur vie pour venir en Europe pour être ouvrier, Ils fuient la misère et le désespoir. C’est cela que ma génération veut changer.

Journaliste : Vous avez été accusé d’être anti-français, est-ce un mauvais procès qu’on vous fait ou admettez-vous l’avoir fait ? C’est quelque chose que vous regrettez ou que vous assumez ?

Blé Goudé : Je veux parler avec les autorités françaises des relations franco-ivoiriennes et de l’avenir de la Côte d’Ivoire. Ce n’est pas moi qui ai bâti nos relations historiques. Je veux qu’on ait des rapports gagnant gagnant, que la France tienne compte des intérêts français et ivoiriens en Côte d’Ivoire et un respect entre États. C’est tout ce que j’ai demandé et je ne crois pas que cela puisse être synonyme d’être anti-français.

L.Y

 

Comments

comments

Politique

Patrice Kante Koffi(Délégué Général du PDCI) assomme Ahoussou Jeannot “le pendentif de Ouattara”

Publié

activé

Patrice Kante Koffi Délégué général du PDCI RDA Loire Saint Étienne

Les sorties de M. Ahoussou Jeannot, Président du Sénat contre Henri Konan Bédié le Président du Parti Démocratique de Côte d´Ivoire (PDCI), exaspèrent les cadres du parti fondateur de la Côte d´ivoire moderne. En réaction le Délégué général du PDCI RDA Loire Saint Étienne, Patrice Kante Koffi n´est pas allé de main morte avec M. Ahoussou, le comparant au personage principal de l´oeuvre “le vieux nègre et la medaille” de l´écrivain camerounais Ferdinand Oyono.

” Le vieux nègre et la médaille “, telle est la triste réalité du sieur ahoussou Kouadio kouadio jeannot.  Serré dans ses godasses qui ne sont guère à sa pointure, il dégouline de toute la  sueur de son corps.  Chacune de ses sorties sont semblables à un dernier round,  le cas échéant,  il libère le tabouret. C’est à ce travail de survie et de pitance que ce dernier s’adonne et s’abonne.  Mais diantre,  est-ce qu’il est obligé de mentir ?
Chers tous,  ahoussou,  en panne sèche d’inspiration,  décide de parler du président BEDIE et en faire son fonds de commerce.
Petit fils de grand’mère ahoussou kla, je tiens à te rappeler que tu as été malin et surtout mauvais élève de son excellence Henri Konan BEDIE. Ta ruse à un court moment t’a fait dérouler le tapis et connaître une ascension certes mais tu ne pourras jamais arriver à la cheville du fils de Felix Houphouët Boigny.  En tant que élève nul,  tu as quitté le navire PDCI-RDA suite à l’appel et à l’obéissance de ton impatience, ton obscurantisme notoire et ta méchanceté légendaire.  La revanche et la vengeance sont de ta nature et taillées à ta mesure eu égard à tes hauts faits que tu as posés à Raviart,  ton village d’adoption et Didievi une ville hospitalière qui t’a fait et tout donné. Ces actes de vengeance et de revanche sont encore dans l’esprit et la mémoire collective des populations.
Aujourd’hui,  tu es un soldat perdu qui erre et flâne, les positions du soleil,  amènent ta propre ombre à t’effrayer. Quel cauchemar !Qui pourras te sauver demain? Il faudra bien lire le conte de l’araignée et la hyène pour oser s’approcher de ta silhouette trompeuse.
En quittant le village PDCI-RDA pour le hameau RHDP,  tu pensais compter et avoir droit de cité.  Aujourd’hui,  regarde ce que tu es devenu ? Rien que ta propre ombre. Personne ne compte sur toi.  Ni ADO ni le RHDP ne peuvent te faire confiance.  Le RDR sait très bien que demain avant le premier chant du coq tu leur feras la même chose.
La méchanceté a fini par noirci ton visage,  la médisance a rougi tes lèvres inférieures, la jalousie a rendu jaune ton sourire si tu en as encore et ton sempiternel mensonge a rendu hagard ton regard sur la gare.
Pauvre de toi! Arrête de colporter les mensonges à l’endroit de son excellence le président Henri Konan BEDIE. En dépit de tes calomnies,  tu ne seras jamais le fer de lance  du RHDP encore moins du RDR.  Tu ne seras ni président ni vice-président.  Tu ne seras plus jamais premier ministre encore moins président d’une institution à l’image du sénat mort né que tu diriges pour ta pitance individuelle et clanique.
Comme les tonneaux de danaides,  tu accompliras la mission qui est la sienne,  taillée sur mesure pour toi : ruser,  mentir,  médire,  comploter et déconstruire.
De toute façon,  de ton existence,  tu es amené à conjuguer ces verbes.
Patrice Kante Koffi Délégué général du PDCI RDA LOIRE saint Étienne
Membre du bureau politique du PDCI RDA
Officier de l ordre  du belier
Conseiller municipal de la commune de Didievi

Comments

comments

Continuer la lecture

Internationale

Diaspora: les ivoiriens de Suisse exigent la recomposition de la CEI locale

Publié

activé

Coalition des Ivoiriens résidents de Suisse-Image d'illustration

A la suite d’une rencontre le 6 juin dernier, les ivoiriens résidents en Suisse ayant manifestés leur rejet de la composition de la cellule de représentation diplomatique qui leur a été présentée, ont saisi officiellement la CEI en vue de la dissolution de cette CEI locale et de sa recomposition. Leadernewsci a reçu une copie la motion de rejet disponible ci-après:

Le samedi 06 juin 2020, de 18H30 à 21H15, a été organisée par la Commission Electorale de la Représentation Diplomatique Suisse (CERD-Suisse), une rencontre d’informations avec les représentations politiques et les organisations civiles ivoiriennes actives en Suisse.

Lors de cette rencontre, la CERD Suisse a, en plus des infomations relatives au programme de l’enrôlement électoral en Suisse, dévoilé la composition de son bureau qui se présente comme suit :
Inza Dosso, RHDP, président Sosthène Coulialy, AFD, vice-président Mme Gniamba, représentante de l’ambassade, Secrétaire Thimothée Doua, RHDP
Janvier Doua, RHDP Keoue Bonnenet Leonard Plo, LMP Daouda Camara RDGP Paix-UMPP.

Devant cette composition de bureau, l’ensemble des organisations politiques et civiles présentes à la rencontre, à l’unanimité, ont fait les constats suivants:

– L’existence au sein de la CERD Suisse de deux personnes aux profils préoccupants. L’un M. Léonard Plo, non résident en Suisse avec interdiction d’entrée sur le territoire, résidant
actuellement en France, dans la ville frontalière de Mulhouse, où il tient un restaurant. L’autre, M. Dacuda Camara est inconnu de tous en Suisse et n’a, jusque-là, participé physiquement à
aucune activité de la représentation locale de la CEI.
Les partis ou organisations politiques LMP et RDGP Paix-UMPP n’ont aucune représentation connue des ivoiriens en Suisse.

Lire aussi Côte d’Ivoire-Elections: Les ivoiriens de Suisse rejettent la CERD locale

Fort de ces constats, et :
-Considérant que l’ensemble des partis politiques d’opposition significatives ont, à travers une déclaration le 06 mai, rejeté la composition de la commission électorale indépendante qu’elle juge déséquilibrée, partiale, inféodée au RHDP Unifié et incapable d’organiser des élections libres, transparentes et crédibles; considérant que les anomalies scandaleuses que relèvent la composition de la CERD Suisse
sont de nature à amplifier le discrédit de votre institution et à justifier son rejet par l’opposition significative ivoirienne;
Considérant que les groupements politiques LMP, et RDGP Paix-UMPP, ne sont capables de fournir, pour la Suisse, des représentants pouvant siéger physiquement dans la CERD locale;
Considérant que seul un comité électoral crédible, jouissant de la confiance des ivoiriens de suisse, est à même de garantir l’acception par tous des résultats des urnes en Suisse.
Considérant enfin que la souveraineté appartient au peuple, et que la seule manifestation valable de cette souveraineté reste le vote; et que l’exercice de cette souveraineté concerne aussi les ivoiriens de la Diaspora ;
Les représentations politiques et les organisations civiles ivoiriennes actives en Suisse rejettent et déclarent irrecevable la CERD Suisse dans sa nomenclature actuelle.
Elle vous invite, monsieur le président de la CEI, impérativement, et cela, dans les meilleurs délais :

– À retirer purement et simplement messieurs Keoue Bonnenet Leonard Plo et Daouda Camara du Bureau de la CERD Suisse.

-À procéder à leur remplacement par deux (02) membres émanant des organisations de la société civile ivoirienne que notre coalition, auteure de la motion présente, devra proposer.

Pour ce faire, il vous suffira de donner mandat à  la CERD Suisse de prendre attache avec notre coalition
afin de procéder à cette recomposition, qui seule, poura garantir un déroulement paisible du scrutin
présidentiel en Suisse.

-Aussi voudrions-nous vous assurer de notre attachement rigoureux à nos propositions et à leur prise en
compte par votre institution. À cet effet, nous attendons user de tous les moyens légaux à notre disposition, pour empêcher que la CERD Suisse, dans sa nomenclature actuelle, ne supervise le scrutin présidentiel ivoirien en Suisse.

Nous vous prions, monsieur le président, de trouver ici l’expression de nos salutations distinguées.

Ampliations :
Conseil Fédéral Suisse, Conseil National Suisse
L’ambassade de Côte d’Ivoire en Suisse
La CERD Suisse
Les Directions nationales des partis politiques signataires

Pour la coalition des partis politiques d’opposition de Côte d’Ivoire
et de la Société civile Ivoirienne en Suisse

Les Co-signataires

Association des Ivoiriens de Zürich (AIZ)

L’association Pâquinou Suisse

Association des Résidents Ivoiriens du Canton de Neuchâtel

Délégation Régionale à l’Implantation de LIDER en Suisse et en Italie

FPI Suisse

COJEP Suisse

PDCI Suisse

GPS/RACI Suisse

Dignes Eburnéens le pays nous Apelle (DEPA) Suisse

FIDHOP Suisse

 

Herve Christ, Correspondant Leadernewsci, Suisse

 

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Coronavirus à l’université Alassane Ouattara: Voici la décision du conseil d’université

Publié

activé

Université Alassane Ouattara de Bouaké-image d'illustration

 

Le vendredi 19 juin 2020 dernier 5 cas infectés de covid-19 ont été confirmés à l’université Alassane Ouattara de Bouaké précisément sur le campus 2. Ceux-ci ont été  évacués immédiatement vers la première capitale ivoirienne précisément à vitib; centre d’accueil des cas de coronavirus. À cet effet, un conseil d’université s’est tenu à l’effet d’arrêter des mesures drastiques pour prévenir et éviter d’autres cas. Voici-dessous la décision.

 

 

DÉCISIONS ISSUES DU CONSEIL D’UNIVERSITÉ EXTRAORDINAIRE DU 25 JUIN 2020

En raison de la confimation de cas de Covid-19 sur l’espace universitaire, le Conseil de l’Université, réuni en session extraordinaire, a pris les mesures suivantes:

– entérinement de la fermeture du Campus 2 jusqu’au 02 jullet 2020;
-fermeture du Campus 1 après les activités pédagogiques, administratives et financières du
lundi 29 juin 2020
-aseptisation générale de l’espace universitaire (les batiments à usage administratif,
pédagogique et scientifique ainsi que les résidences universitaires);
-désinfection et dératisation des prairies jouxtant les Campus 1 et 2;
extension des cours en ligne jusqu’au niveau Licence pendant la période de fermeture des
campus et après la reprise des activités académiques en présentiel;
– réouverture des Campus 1 et 2, le 03 juillet 2020, sous le slogan “un esprit nouveau dans un environnement nouveau”; mise en service de la brigade tripartite (Enseignants, PAT et étudiants) chargée de veiller au
respect scrupuleux des mesures barrières; renforcement des attributions de la Cellule Interne d’Assurance Qualité (CIAQ) pour une évaluation constante des actions de la brigade tripartite;

 

– obligation de signaler tout cas suspect à la Céllule Scientifique Pluridisciplinaire COVID-19
de l’UAO (CSP C19 UAO)
– mise en place de l’opération un tout en un  (eau, savon, désinfectant dans les füts à eau installes à fentrée de chaque grand båtiment);
-prise de température corporelle aux entrées des campus 1 et 2;
-obligation de rappeler les mesures barrières, arrêtées par le Conseil National de Sécurité, avant, pendant ou après chaque cours:
-nécessité d’adosser toute déclaration publique sur la situation sanitaire de l’Université à  l’expertise de la CSP C19-UAO

Le Président Poamé Lazare

Pastoré

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances