Restons en contact

Societe

[VIDEO]Des jeunes filles marocaines nues et ligotées dans un appartement à Marcory (Abidjan-RCI)

Publié

activé

Des jeunes filles marocaines ont été retrouvées ce dimanche 18 novembre 2018, à Marcory, une commune d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, à moitié nues et ligotées, dans un appartement.

Les riverains ont été alertés après que l’une d’entre elles ait sauté, toute nue, d’un étage de l’immeuble où elle était retenue prisonnière.

La police saisie par les ivoiriens, est arrivée sur place et a ouvert une enquête.

Nous y reviendrons.

Comments

comments

Faits divers

Cameroun : Pour loyer impayé, le propriétaire bloque la soupe de poulet de son locataire

Publié

activé

Par leadernews, 16 juillet 2019

Chaque fois que je lui demande de quitter ma maison, il me présente certains articles
La scène se passe au Cameroun. Un propriétaire de maison a choqué ses locataires en confisquant la soupe de poulet de l’un d’entre eux, pour loyer impayé.

Venu le weekend dernier réclamer le loyer, le propriétaire de maison a confisqué la soupe de poulet que la femme du locataire cuisinait. Motif, ce dernier lui doit six mois de loyer.

Selon le Cameroun-Concord, l’incident a eu lieu dans le quartier de Bassa à Douala.
Les efforts déployés par d’autres locataires pour convaincre le propriétaire de revenir sur sa décision sont restés vains.

Sur les motivations qui l’ont poussé à prendre une mesure aussi extrême, le propriétaire a déclaré:

Cet homme a de l’argent pour préparer du poulet, mais n’a pas d’argent pour payer son loyer. Il n’a pas payé son loyer au cours des six derniers mois.
Chaque fois que je lui demande de quitter ma maison, il me présente certains articles du Code pénal, indiquant que je pourrais avoir de sérieux problèmes avec les forces de l’ordre, si je le chasse dans un délai de deux mois sans préavis.

Les occupants des maisons voisines qui ont assisté au déroulement de cette scène assez hilarante, ont affirmé que leur propriétaire a été très indulgent avec leur voisin depuis qu’il a commencé à refuser de payer son loyer, mais jamais il n’a atteint ce niveau.

Bien qu’ils aient admis que le propriétaire est de nature difficile à manœuvrer sur les questions de loyer, notamment en ce qui concerne les retards de règlement, ils ne comprenaient pas pourquoi il était resté silencieux jusqu’à ce jour.

«C’est seulement aujourd’hui que nous apprenons que le locataire a cité des articles du Code pénal pour effrayer le propriétaire», a déclaré l’un des locataires.

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Côte d’Ivoire/ Réforme de la Cei: Allons-nous encore tout droit dans le mur?

Publié

activé

Yao Landry Kiélé, Juriste.

Par Yao Landry Kiélé, 29 juin 2019

À 16 mois des élections présidentielles, les discussions sont toujours en cours en ce qui concerne la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei). La presse ivoirienne a donné un large écho des révélations faites par le Front populaire ivoirien (Fpi), frange d’Affi N’guessan, ce mercredi 26 juin 2019. Cela a porté sur les négociations avec le gouvernement, relativement à ladite réforme.

Le 25 juin 2019, au cours d’une conférence de presse, Issiaka Sangaré, numéro 2 de la formation politique citée plus haut a estimé que la Cei qui sera acceptée de tous, sera celle qui aura à sa tête, une personnalité issue de l’opposition. Curieuse vision !

Et au président Alassane Ouattara de dire qu’«aucun désordre ne sera toléré en 2020. On ne va pas traîner dans les réunions». Pourtant, comme le signifiait Kevin Domoraud de Lider en réponse «il y a eu Accra 1 et 2, Lomé 1 et 2, Marcourssis, Pretoria et Ouaga. Les réunions se sont succédées pour que tu puisses être candidat en 2010. »

Aussi, lorsque le ministère de l’intérieur et de la sécurité désigne le représentant du Paci comme mandataire d’une plateforme qui devrait regrouper LIDER, Udr, Udcy et le Paci lui-même, alors que ce dernier est membre du Rhdp, tout porte à croire que nous sommes en présence d’une course pour le contrôle de la Commission électorale indépendante.

Cette course effrénée pour le contrôle de cet organe nous perdra tous si nous n’y prenons garde. Pourquoi vouloir à tout prix être arbitre et joueur à la fois ? Si on ne souhaite pas un arbitre venant du Rhdp, pourquoi vouloir qu’il sorte des rangs de l’opposition ?

Il est de notoriété publique que lorsque l’on sème des graines de maïs, l’on ne peut que récolter des maïs. La phrase populaire dit « on récolte ce qu’on sème ». Si nous voulons que la récolte change, un pays différent, des situations différentes, alors changeons ce que nous semons, ce que nous choisissons et ce que nous faisons.

Mr Youssouf Bakayoko encore à la tête de la Commission Electorale indépendante (Cei) a été élu en février 2010 sur proposition de Mr Aimé Henri Konan Bédié alors dans l’opposition,  par l’ancien président de la République, Mr Laurent Gbagbo, pour répondre à des exigences d’équilibre au sein de la commission. La suite, nous la connaissons tous, un malentendu entre les parties a conduit à la catastrophe qui a fait plus de 3000 morts selon le bilan officiel.

Or les mêmes causes produisent évidemment les mêmes effets.

Nous estimons humblement qu’une Cei totalement apolitique reste beaucoup moins arbitraire que toute autre formule. Une commission électorale indépendante qui échappe au contrôle des politiques de tous bords mais composée uniquement de personnes proposées par la société civile, sélectionnées après des auditions publiques, télévisées en direct par l’Assemblée nationale et qui ne seraient assujetties ni au président de la République, ni à toute autre autorité quelle qu’elle soit, serait la bonne formule.

Une Cei indépendante financièrement fonctionnera de façon autonome.

C’est à ce prix que nous parviendrons à organiser des élections transparentes, crédibles, apaisées et qui sera acceptées de tous.

Yao landry Kiélé, Juriste.

Comments

comments

Continuer la lecture

Religion

AFRIQUE/COTE-D’IVOIRE – Nomination de l’Evêque de Bondoukou

Publié

activé

Père Bruno Essoh Yedoh

Par leadernews, vendredi, 28 juin 2019

Cité du Vatican (Agence Fides) – Le Saint-Père François a nommé Evêque du Diocèse de Bondoukou (Côte-d’Ivoire) le Père Bruno Essoh Yedoh, du clergé de Yopougon, jusqu’ici Vicaire général.

Le Père Bruno Essoh Yedoh est né le 17 février 1963 à Orbaff, dans la Préfecture de Dabou, territoire du Diocèse de Yopougon. Il a fait ses études supérieures au Séminaire intermédiaire Saint Joseph de Yopougon. Il a étudié la théologie au Grand Séminaire Saint Cœur de Marie d’Anyama. Il a obtenu une Licence en Philosophie près l’Institut Catholique de Paris en octobre 1998. Il a été ordonné prêtre le 8 décembre 1990 pour le Diocèse de Yopougon.

Après son ordination sacerdotale, il a exercé les ministères suivants : enseignant au Petit Séminaire Saint Augustin de Bingerville (1990-1992), enseignant au Séminaire intermédiaire Saint Joseph de Bouaké (1992-1994), licence en Philosophie près l’Institut Catholique de Paris (1994-1998), Aumônier et responsable de la Pastorale des Lycées et Collèges de Dabou (1998-2000), Curé de la Paroisse de l’Immaculée Conception de Dabou (2000-2004), Curé de la Cathédrale Saint André de Yopougon (2004-2010), Curé de la Paroisse Saint Matthieu de Niangon Cité Verte, Yopougon (2010-2015), depuis 2015, Curé de la Paroisse Saint Pierre Niangon Sud, Yopougon, depuis 2016, Vicaire général du Diocèse de Yopougon. (SL) (Agence Fides 28/06/2019)

Comments

comments

Continuer la lecture

Tendances