Restons en contact
Campagne #MamKoul2020

Politique

Madame YAMB expulsée   !    !    !

Publié

activé

Prenant peur de perdre son pré carré, il ordonna à son vassal, le préfet Allassane, de régler ce désagrément fort contraignant pour les projets de l'empire France.

Madame YAMB expulsée   !    !    !

 

Il semblerait que la France soit encore sur le point de remporter cette bataille.

De Sotchi à Abidjan, en passant par Paris, à cause de sa prochaine arrivée dans l’un de ses fiefs (la Côte d’Ivoire), l’empereur Macron, roi de France, dans la droite lignée de ces prédécesseurs, à encore frappé.

Maître Macron, perché dans sa tour de France constata depuis sa fenêtre le remue ménage qu’avait exacerbé le discours de Sotchi. Prenant peur de perdre son pré carré, il ordonna à son vassal, le préfet Allassane, de régler ce désagrément fort contraignant pour les projets de l’empire France. Le sieur Allassane, comme par son habitude orchestra des manœuvres fallacieuses, injustes pour museler le seul chevalier d’avec son écuyers qui tous deux, étaient les seuls qui se démarquait et qui réussissaient à leur damer le pion.   .   .

L’on n’écarte que les adversaires féroces qui nous effraient. Il y a eu Gbagbo, puis Bédié, ensuite Soro et maintenant Nathalie, conseillère du professeur Koulibaly parce que ne pouvant  l’atteindre.

Vous pensez avoir remporté cette bataille. Détrompez-vous très cher empereur de France avec son préfet. Vous n’en n’êtes pas encore les vainqueurs. Surtout rassurez-vous, nous gagnerons non seulement cette ultime bataille mais également la guerre qui touche bientôt à sa fin.

Parole de LIDER et conviction d’IVOIRIENS

Nous sommes LIDER et nous soutenons Nathalie Y.

Comments

comments

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 14 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Internationale

LIBAN: Deux puissantes explosions secouent Beyrouth , au moins 113 morts

Publié

activé

Puissantes Explosions à Beyrouth

Colère et indignation de la population. Au moins 78 personnes sont mortes et près de 4000 ont été blessées dans les explosions survenues mardi après-midi à Beyrouth.

Scène de désolation à Beyrouth. Deux énormes explosions ont dévasté une zone portuaire de la capitale libanaise, faisant au moins 78 morts et 4000 blessés et semé la panique dans la capitale libanaise.

Dans une première déclaration d’un responsable au sujet de l’origine des déflagrations dans un entrepôt du port, le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a indiqué qu’elles étaient peut-être dues à des “matières explosives confisquées depuis des années”, mais ajouté attendre la fin de l’enquête.

Le souffle de la déflagration ressenti jusqu’à Chypre

En Israël, pays voisin qui a mené plusieurs opérations militaires ces dernières décennies contre le Liban, un responsable du gouvernement a affirmé sous couvert d’anonymat que son pays n’avait “rien à voir avec l’incident”.

Vers 18h locales, une première explosion est entendue à Beyrouth, suivie d’une autre très puissante qui a provoqué un gigantesque champignon dans le ciel. Les immeubles ont tremblé et les vitres ont été brisées à des kilomètres à la ronde. Le souffle a été ressenti jusqu’à l’île de Chypre à environ 200 km de là.

Le président Michel Aoun a convoqué une “réunion urgente” du Conseil supérieur de la Défense et le Premier ministre Hassan Diab a décrété un jour de deuil national.

Hassan Diab a affirmé dans une allocution télévisée que les responsables de cette “catastrophe” devraient “rendre des comptes”. Il a appelé les “pays amis” à aider d’urgence son pays.

 

BFM.TV

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Côte d’Ivoire: Voici le nouveau gouvernement Ouattara

Publié

activé

S.E.M. Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire-image d'illustration

Ce lundi 3 août 2020, le président de la république de Côte d’Ivoire a procédé à la nomination de plusieurs ministres au sein du gouvernement et de la présidence.

Le brusque départ du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat désigné du RHDP unifié à la Présidentielle 2020, a amené le Président Alassane Ouattara à procéder à quelques nominations à la présidence et au Gouvernement ce lundi 3 août 2020.

Il s’agit d’un léger réaménagement, et donc sans grand changement notable.

À la suite de la nomination d’Hamed Bakayoko en qualité de nouveau Premier ministre, d’autres ministres ont également été nommés par le chef de l’État, ainsi qu’indiqué dans le communiqué de la Présidence lu par Patrick Achi, Secrétaire général, qui vient de connaître une promotion dans l’ordre protocolaire en sa nouvelle qualité de ministre d’État.

Voici le communiqué :

Comments

comments

Continuer la lecture

Politique

Côte d´Ivoire/Présidentielle 2020: Albert Mabri Toikeusse candidat

Publié

activé

Dr. Albert Mabri Toikeusse Président de l´UDPCI

On s´y attendait depuis le 13 mai après son limogeage du ministère de l´Enseignemnt Supérieur. C´est desormais officiel, le divorce entre Mabri Toikeusse et Alassane Ouattara est consommé.

En effet, l´ancien Vice-président et Membre fondateur du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Albert Mabri Toikeusse a décidé, le dimanche 2 août 2020, du retrait immédiat de son parti, l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI). Il a appelé les membres de son parti à ne plus prendre part aux activités du parti au pouvoir le RHDP.

À  58 ans Albert Mabri Toikeusse, ex-ministre de l´Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique,  ancien allié du président Alassane Ouattara, est désormais dans “l’opposition”. Malgré sa bonne foi et toute sa patience, les mésententes survenues suite au choix unilateral du candidat du RHDP par M. Alassane Ouattara n´ont pu trouver solution d´autant plus le président du RHDP est le probable candidat de son parti à l´élection présidentielle prochaine.

Cet dimanche Albert Mabri Toikeusse s´est déclaré candidat à la présidentielle d’octobre 2020 pour porter les couleurs de l´UDPCI.

Pour l´Élection présidentielle de cette année les candidats doivent accompagner leur dossier du parrainage de 1% des électeurs pris dans 17 régions et districts sur les 31 que compte le pays.

Leopold VII Abrotchi

 

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances