Restons en contact

Nationale

Reforme CEI-Côte d’Ivoire: LIDER exclu des travaux

Publié

activé

"LIDER est le seul parti politique qui a rédigé, diffusé et mis à la disposition de l’opinion et du gouvernement, un projet de réforme de la commission électorale (CEI)" Monique Gbekia, présidente de LIDER

Alors qu’il a été, par courrier, invité à une réunion d’échanges par le premier ministre Amadou Gbon, sur la reforme de la commission électorale indépendante (CEI), Liberté et Démocratie pour la République (LIDER) a vu ses représentants empechés d’accéder aux locaux de la primature.

Nous vous communiquons ci-dessous le Communiqué de Monique Gbekia, présidente de LIDER, à ce sujet.

En date du 17 janvier 2019, le premier ministre a fait parvenir un courrier à la présidente de LIDER pour la convier à la rencontre du gouvernement avec les partis politiques concernant la réforme de la commission électorale (Cei) devant se tenir le 21 janvier 2019 à son cabinet.

En date du 18 janvier 2019, la présidente a accusé réception de l’invitation et fait parvenir au cabinet du premier ministre une copie de la proposition de LIDER concernant ladite réforme, à verser au dossier. (http://lider-ci.org/lavant-projet-de-loi-lider-pour-la-ref…/)

Le même jour, LIDER a été contacté par M. Doumbia du cabinet du ministre de l’intérieur et de la sécurité (20.25.00.31) pour connaître le nom des 3 personnes qui prendront part à la rencontre. Les noms lui ont été communiqués: Monique Gbekia (présidente), Yacourwa Boué Koné (vice-président), Nathalie Yamb (conseillère exécutive du Prof. Mamadou Koulibaly).

Ce matin, alors que la délégation de LIDER se rendait à la réunion, elle a été stoppée à la guérite du premier ministère, sous le prétexte que LIDER ne figurait pas sur la liste. Le cabinet du ministre de l’intérieur a marqué sa surprise par rapport à cette situation, confirmant que la délégation conduite par Mme Monique Gbekia était effectivement sur la liste des participants attendus.

L’adjudant-chef à l’entrée de la guérite de la primature a confirmé qu’instruction leur avait été donnée le matin même de ne pas laisser entrer LIDER.

1. LIDER constate la volte-face inexpliquée du gouvernement et en prend acte.

2. LIDER est le seul parti qui a désigné et investi, lors de son 3e congrès ordinaire de mars 2018, un candidat à l’élection présidentielle de 2020 en la personne du Professeur Mamadou Koulibaly.

3. LIDER est le seul parti politique qui a rédigé, diffusé et mis à la disposition de l’opinion et du gouvernement, un projet de réforme de la commission électorale qui préconise la mise en place d’une Cei exclusivement apolitique, composée de 7 personnes proposées par la société civile, qui seront sélectionnées après des auditions publiques et télévisées en direct par l’Assemblée nationale.

4. LIDER constate que cet état de choses semble effrayer le gouvernement, qui a opté, contrairement aux assertions répétées de consensus et d’inclusion du président de la République, pour une attitude de division et d’exclusion, afin de réaliser son plan commun de conservation du pouvoir à tout prix en 2020, conformément aux déclarations du premier ministre et du ministre d’Etat en charge de la défense ce week-end.

5. LlDER rassure les populations ivoiriennes de son engagement sans faille dans le combat pour l’obtention d’un code électoral et d’une commission électorale crédibles, qui permettront la tenue d’élections source de joie, d’espoir et de stabilité pour la Côte d’Ivoire, et les invite à rester mobilisées dans l’attente des mots d’ordre.

Fait à Abidjan, le 21 janvier 2019

Monique GBEKIA 
Présidente de LIDER

Pour rappel, la CEI a été déclarée en 2016 , par la Cour Africaine des droits humains et des peuples, illégale et non conforme aux droits fondamentaux des populations à décider librement de la gestion de leur société. À quelques mois de l’échéance électorale décisive de 2020, l’injonction de cette cour de justice  ne sembla pas encore avoir été entendu dansles palais d’Abidjan, cela, malgré de nombreuses promesses d’Alassane Ouattara de donner voix à cette décision judiciaire.

Hervé Christ

Comments

comments

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 18 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nationale

Pandora Papers, Le PM. Patrick Achi reconnait avoir créé une société fictive

Publié

activé

Patrick ACHI, Premier Minsitre et Chef du Gouvernement ivoirien

Pandora Papers – Touché par le scandale financier d´évasion fiscale, le Premier ministre ivoirien Patrick Achi, a réagi par le biais des services de la Primature selon Rfi. Les mandataires de Patrick Achi reconnaissent que ce dernier a bel et bien été propriétaire d´une société fictive.

 Selon le consortium ICI et le journal Le Monde le premier ministre ivoirien aurait fait immatriculé une société offshore dans un paradis fiscal. Le consortium précise bien que l´objectif de ces sociétés fictives est de servir à l´évasion fiscale en échappant au controle financier des États.

Dès ce lundi, les services de la primature ivoirienne se sont expliqués sur l’existence d’une société enregistrée aux Bahamas au nom de Patrick Achi et révélée par les “Pandora Papers”, révele Rfi

Selon des service du Premier ministre Patrick Achi « Dans la perspective de missions à l’international que son activité de consultant pouvait impliquer légitimement, une société a été immatriculée en 1998 à l’étranger avec toutes les formalités légales », indique l’entourage de l’actuel Premier ministre, qui ajoute que la société en question « n’a jamais eu aucune activité ».

Ils démentent cependant toute activité illicite de la part : « Cette société n’a jamais servi de support à la moindre évasion fiscale, à la moindre transaction illicite, au moindre détournement de fonds publics, à la moindre activité illégale » Rapporte Rfi.

Lire sur autres presses: https://www.rfi.fr/fr/afrique/20211004-cit%C3%A9-dans-les-pandora-papers-le-premier-ministre-ivoirien-d%C3%A9ment-toute-action-illicite

Leadernewsci 

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Côte d´Ivoire /Fin d´exil: L´Ex-Ministre Ahoua Don Mello bientôt en Côte d´Ivoire

Publié

activé

Dr. Ahoua Don Mello, Ex-ministre et porte-parole du gouvernement de Laurent Gbagbo

Après 10 années d’exil, l’ex-ministre du Président Laurent Gbagbo Ahoua Don Mello revient en Côte d´Ivoire. Un retour qu’il a choisi de rendre public aussi ses comités de soutien s’activent-ils à mobiliser ses sympathisants. Selon un communiqué signé par le secrétaire général de la team ADM, la date probable serait le samedi 9 Octobre 2021.

Ci-dessous l’integralité du Communiqué 
Le président de la team ADM ( Ahoua Don Mello)
porte à la connaissance de tous ses membres , que le ministre Ahoua Don Mello regagne son pays la Côte D’Ivoire ce samedi 09 octobre 2021 .
Par conséquent en vue de lui réserver un accueil chaleureux il est demandé une mobilisation exceptionnelle ce samedi 09 octobre à partir de 9h au domicile de feu-president Sangare à la rivièra non loin du 18ieme arrondissement.
Fait à Abidjan le lundi 04 octobre 2021.
Le secrétaire général de la team ADM.
Leadernewsci

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

“Le dialogue avec la France n´est plus possible” Nathalie Yamb

Publié

activé

nathalie-yamb-russie
Nathalie Yamb, Conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly, exilée en Suisse depuis son expulsion de Côte d'Ivoire. Credit Photo: Anne Morgenstern

“La liberté ne s’octroie pas, elle s’arrache…” Tel est, entre autres propos, le message délivré par Nathalie Yamb, à ses abonnés dans sa dernière vidéo.

Elle y propose, aux africains, sa stratégie pour se défaire du néocolonialisme français.

Hercé Christ

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances