Restons en contact

Nationale

Voeux de Monique Gbekia, présidente LIDER: “…Tous aux côtés de Mamadou Koulibaly en 2019”

Publié

activé

À l’occasion du nouvel an  2019, Monique Gbekia, présidente de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER), s’est adressée aux militants et sympathisans du parti politique qu’elle dirige, mais aussi à l’ensemble des populations ivoiriennes.

Nous vous offrons ici l’intégralité de son adresse à la nation.

Monique Gbekia | LIDER | 31 décembre 2018


Lors de l’année qui s’achève aujourd’hui, la plupart des hommes/femmes politique ivoiriens se sont contentés de soliloquer, qui sur le parti unifié ou le partage de gâteau, qui sur le boycott électoral ou la libération de détenus.

Le Prof. Mamadou Koulibaly, candidat de LIDER à l’élection présidentielle de 2020 et maire d’Azaguié, quant à lui, nous a entretenus, semaine après semaine, des thèmes suivants:

• La réforme du mariage
• L’interdiction d’importation des véhicules usagers
• L’annexe fiscale de 2018
• La question militaire et les différentes mutineries qui ont secoué le pays
• Le projet de société de LIDER
• Comment réussir la réconciliation
• La corruption
• Le régime parlementaire
• Les assassinats et enlèvements d’enfants
• Les sénatoriales
• La réforme de la justice
• L’ambiguïté de l’opposition
• Les politiques inefficaces du gouvernement ivoirien en matière de lutte contre la pauvreté
• Devoir de mémoire et cohésion
• L’hôpital mère et enfant de Bingerville
• Les routes biodégradables et détournements de fonds
• La monnaie unique de la Cedeao
• La double vacation et les cantines scolaires
• Les prisonniers politiques, le salaire minimum agricole, la politique économique, la création d’emplois et le racket
• Le foncier urbain
• L’intégration africaine
• L’enrôlement électoral
• Guichet unique automobile, petit palais, les millards détournés du café cacao: La kleptocratie de Ouattara
• Les microbes et le chômage
• Les exilés
• Le 3e mandat de Ouattara
• Les inondations et les déguerpissements
• La réforme du permis de conduire
• Le chemin de croix des jeunes entrepreneurs
• Le gouvernement pléthorique
• La décentralisation
• La promotion de l’entrepreneuriat
• Le recensement général de la population
• La révocation d’un maire par le conseil des ministres
• L’amnistie et l’état de droit
• La question des militaires emprisonnés
• La braderie du patrimoine et la mauvaise gouvernance
• L’inaction des députés
• L’explosion de la dette
• Donald Trump / Géopolitique
• Les grèves à l’université
• Les marchés publics
• L’urbanisme et l’urbanisation
• La salubrité
• Le sport et l’éducation
• L’arnaque du franc cfa
• Le bilan des municipales
• La réforme de la cei et du code électoral
• Le carburant moins cher et les monopoles
• Le racket et l’abus de pouvoir des agents de la sodeci et des gendarmes
• La cohésion sociale comme outil de développement
• Les grèves dans la fonction publique
• La 6e tour administrative
• Le solaire et la question de l’énergie
• Les discours dangereux des membres du gouvernement
• La gestion rigoureuse des deniers publics et le rejet du tribalisme

Voilà un échantillon des thèmes sur lesquels #MamKoul2020 s’est exprimé en 2018, ne se contentant pas d’alerter ou de critiquer, mais veillant chaque fois à proposer une alternative sensée et réaliste.

Aucun autre homme politique ivoirien n’a été aussi proche, aussi imprégné du quotidien des populations. Les électeurs d’Azaguié l’ont reconnu et l’ont porté à la tête de leur municipalité en octobre.

C’est pourquoi notre vœu pour 2019 est que toutes celles et tous ceux qui aspirent à une Côte d’Ivoire meilleure et tournée vers l’avant s’engagent résolument aux côtés de Mamadou Koulibaly, pour planter avec lui, avec nous, les jalons de sa victoire à la présidentielle d’octobre 2020. Il fait sa part, faisons la nôtre!

Joyeux réveillon à tous!

Monique Gbekia
Présidente de LIDER

Comments

comments

Nationale

Côte d’ivoire: Tendons-nous vers la privatisation des universités publiques?

Publié

activé

L’année académique 2018-2019 des universités publiques de côte d’ivoire s’est vu plusieurs fois interrompue pour cause d’inscriptions.

Les étudiants des universités publiques depuis plusieurs mois se plaignent des exigences des responsables des scolarités des universités de côte d’ivoire qui ne cessent d’exiger une inscription préalable de l’etudiant lambda avant même de béneficier d’un groupe de TD (travaux diriger), d’accéder aux compositions et mêmes aux résultats de fin d’année. Cette exigence a-t-elle des raisons extérieures au système universitaire ou tendons-nous vers une privatisation des universités publiques?

En effet le système universitaire depuis l’an 2014 est regenter par une politique d’autogestion. C’est à dire que les universités se gèrent financièrement elles mêmes via les frais inscriptions des différents étudiants qui constituera le budget des universités et reçoit les 10% de l’Etat d’où cette exigence nonobstant les frais d’inscription qui sont plus ou moins exhorbitant pour la masse évaluer à hauteur de 30.000 Francs CFA le premier cycle , 60.000 Francs CFA le sécond cycle et 90.000 Francs CFA le troisième sans compter les frais annexes.

Comments

comments

Continuer la lecture

Economie

Côte d’Ivoire : A Azaguié, Mamadou Koulibaly donne une leçon de transparence à Kandia Camara

Publié

activé

Mairie d'Azaguié, 22 km d'Abidjan-Côte d'Ivoire

Le maire de la commune d’Azaguié, Mamadou Koulibaly et son conseil ont présenté le lundi 16 septembre 2019, le bilan des actions menées en faveur de leurs administrés depuis leur élection.

Le président-fondateur de Liberté et démocratie pour la république (LIDER), Mamadou Koulibaly, après la victoire de la liste qu’il menait lors des élections municipales d’octobre 2018, a présenté les projets réalisés par le conseil municipal depuis son accession à la tête de la mairie. En effet, depuis cette date, ce sont 700 tables-bancs qui ont été offertes aux élèves par celui qui considère l’éducation comme la base de tout développement.

Le coût alloué à la confection de ces tables-bancs non importées s’élève à 12.174.000 F cfa. Soit 17.391 F cfa par table-banc. Le marché d’Abbè a été réhabilité à hauteur de 15.000.000 F cfa. Quant à l’extension du réseau d’adduction d’eau ; il a été réalisé à 29.000.000 F cfa en vue d’offrir de l’eau potable à ses administrés. Par ailleurs, l’on note également la construction d’une école maternelle à la gare d’Azaguié à 15.000.000 Fcfa et la réhabilitation d’un bâtiment pour l’inspection de l’enseignement primaire et préscolaire à un coût global de 16.800.000 F cfa.

S’agissant de la mairie, elle a été équipée en mobiliers de bureau à 15.000.000 FCFA et l’acquisition d’une tondeuse à 2.980.000 FCFA. Mamadou Koulibaly donne ainsi une leçon de transparence à ses collègues maires et à la ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Kandia Camara.

 

En effet, ces chiffres contredisent les 200 000 tables-bancs semi-métalliques que le gouvernement d’Amadou Gon Coulibaly avait importés pour des écoles au coût de 17 milliards FCFA dans un contrat de gré à gré avec la Société d’import de divers de Côte d’Ivoire (SIMD-CI). soit 85 000 FCFA l’unité. Alors que notre pays regorge d’une région forestière par excellence. Un pays dont la partie sud est couverte par la forêt et dont les produits sont transformés sur place, en produits semi-finis et finis très fiscalisés.

Karina Fofana

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Le double jeux sécuritaire de Ouattara.

Publié

activé

Le chef de l’etat de côte d’ivoire vient d’initier un vaste remaniement ministériel qui pourrait placer le petit frère du premier ministre à la tête des forces spéciales de la présidence.

 

Le remaniement ministèriel du 04 septembre 2019 dernier a ouvert une place à la tête  du groupement de sécurité  du président de la république de côte d’ivoire (GSPR) , la très stratégique unité de sécurité du président et des VIP en déplacement dans le pays.

En nommant le chef du GSPR, le géneral d’armée Vagondo Diomandé, au poste de ministre de la sécurité, le président de la république  fait d’une pierre deux coups.

Il contient non seulement l’influence grandissante du ministre de la défense, Hamed Bakayoko, en appelant au gouvernement un haut gradé capable de tenir  tête à ce dernier mais ouvre également la voie à un remaniement dans le millieu des cadres du GSPR à moins d’un ans de l’échéance présidentielle.

Le principal successeur à l’actuel ministre  en vue actuellement est le petit frère du premier ministre Amadou Gon Coulibaly nommé Ibrahim Gon Coulibaly.

N’est -il pas un moyens pour M.Ouattara de raffraichir stratégiquement sa garde a l’approche des élections ou satisfaire des intérêts susceptibles d’être bénéfique dans des jours a venir?

 

 

Comments

comments

Continuer la lecture
Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances