Restons en contact
Campagne #MamKoul2020

Nationale

Vers un report des élections de 2020?

Publié

activé

S.E.M Alassane Ouattara, président de la république de Côte d'Ivoire-image d'illustration

L’opposition et la société civile ivoirienne, la mission de l’Onu en Côte d’Ivoire, et la Cour africaine des droits de l’homme, sont unanimes et tirent la sonnette d’alarme sur le processus électoral en cours vu le climat politique en côte d’Ivoire qui ne laisse pas perplexe.

Le Président Alassane Ouattara qui avait à plusieurs reprises annoncé qu’il n’y aurait pas de report de l’ élection présidentielle de 2020, est désormais pris entre le marteau et l’enclume. Il a été contraint de faire appel à l’ONU pour l’aider à organiser des élections présidentielles apaisées et transparentes en 2020, alors même que l’ONU avait déjà plié bagages quelques années auparavant, car selon le pouvoir la Côte d’Ivoire avait définitivement retrouvé sa stabilité.

« Ce retour consacre plus tôt la faillite du régime, de la CEI, et des institutions, et le pays est de fait entré en transition politique », selon Christian Vabé, l’un des leaders de l’opposition et de la plateforme politique EDS, dans une déclaration il y a quelques jours.

En effet, tous les observateurs sérieux, l’ONU, et l’UA, s’accordent désormais à dire qu’il faut sauver la Côte d’Ivoire et éviter au pays une nouvelle crise post-électorale majeure comme en 2010. L’opposition significative ivoirienne et la société civile n’ont jamais accepté la reforme de la commission électorale indépendante dont ils exigent la dissolution car jugée non consensuelle, et la plainte du PDCI-RDA déposée à la cour africaine des droits de l’homme a été jugée recevable.

Et selon nos informations, la cour se prépare à prendre une décision exécutoire pour le gouvernement ivoirien concernant la CEI, et le secrétaire général de l’ONU à publier un rapport concernant l’élection présidentielle de 2020 et les conditions d’un processus électoral apaisé.

La mission électorale de l’ONU actuellement en Côte d’Ivoire a déjà pris la mesure des pratiques anti-démocratiques du Président Alassane Ouattara et de son gouvernement pour confisquer le pouvoir en 2020 grâce à un processus biaisé, et aussi incroyable que cela puisse paraître, en a soufflé mot à l’opposition.

Et à New York, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres prépare déjà son rapport dans lequel il recommandera selon nos informations un report de l’élection présidentielle de 2020, afin d’organiser un scrutin apaisé, transparent, et crédible, à partir des révélations de la mission de l’ONU à Abidjan sur les pratiques antidémocratiques du régime pour confisquer le pouvoir en 2020 et dont voici quelques unes :

– La commission électorale indépendante n’est pas acceptée par tous notamment par l’opposition significative FPI de Gbagbo/EDS ,  PDCI-RDA/CDRP de Bédié, et LIDER de Mamadou koulibaly accompagné de sa conseillère exécutif, Nathalie yamb, l’ex PAN de côte d’ivoire par la société civile ce qui risque d’être un gros problème.

– Ouverture par le gouvernement de l’enrôlement électoral en mars 2020 en violation du code électoral et du droit des citoyens, qui prescrit en son article 6 l’enrôlement sur la liste en 2019.

– Début de la distribution des cartes nationales d’identité par l’Office national de l’état civil et de l’identification (Oneci) prévoit commencer la distribution des nouvelles cartes d’identité aux 6 millions et demi de personnes qui en possèdent déjà et de ne pas prendre en compte les 7 millions de nouveaux majeurs, qui ne disposent aucune pièce d’identification. Alors que la logique voudrait qu’on commence à distribuer les pièces d’identité à ceux qui n’en n’ont pas. Il y a là une volonté d’exclure les jeunes de la liste électorale alors qu’il aurait été simple que le gouvernement proroge la validité des cartes d’identité de ceux qui en ont déjà jusqu’à fin 2020 ou même 2021.

– Les nouvelles cartes d’identité, dont la production a été confiée à l’entreprise belge Semlex, ne correspondront pas au format Cedeao, contrairement à ce qu’avait laissé entendre les tenants du pouvoir, alors que les textes de l’organisation sous-régionale prévoient que la carte d’identité biométrique Cedeao fasse également office de carte d’électeur pour les citoyens inscrits sur les listes électorales.

Ce qui ne sera pas le cas de la carte émise par Semlex/Oneci, dont le timbre coûtera pourtant 5 000 F Cfa, en dehors de tous les autres frais induits. La mention du lieu de vote n’apparaîtra donc pas au dos de la CNI, comme cela est déjà implémenté au Sénégal, où les ressortissants peuvent utiliser leur carte d’identité comme carte d’électeur.

Si l’intention inavoué du Président Alassane Ouattara en faisant appel à l’Onu était de valider un braquage électoral en 2020, cela semble se retourner contre lui à la lumière des derniers développement en cours.
De plus, Antonio Guterres n’est pas Ban Ki Moon encore moins son obscur envoyé spécial Young Jin Choï.

Source: Ivoirebusiness.com

Comments

comments

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

Candidature de Mamadou Kouibaly: André Silver. K se justifie et se fourvoie

Publié

activé

Le professeur Mamadou Koulibaly; candidat déclaré à la présidentielle de Côte d'Ivoire 2020-image d'illustration

Invité à la télévision nationale ivoirienne, André silver konan, journaliste indépendant, après avoir annihiler la candidature du professeur mamadou koulibaly lors de son intervention au détriment de celles d’autres politiques, affirme via un post Facebook publier sur son compte, ne pas être le canal par lequel la candidature du professeur Mamadou koulibaly sera déclaré.

Pour information, le professeur mamadou koulibaly est le premier candidat ivoirien déclaré à la présidentielle 2020 de Côte d’Ivoire à avoir un programme clair.

À suivre la logique de André silver konan, il apparaît qu’il ne sera convaincu de la candidature de M. Mamadou koulibaly qu’au soir du 30 octobre 2020.

On sait que Mamadou koulibaly est candidat et déploie son programme de gouvernance quotidiennement afin de mettre la lumière dans les esprits sur son engagement à reconstruire une côte d’Ivoire nouvelle.

Alors, devant cette échéance électorale cruciale pour les ivoiriens et pour donner toutes les chances à tous les candidats de se faire connaître, leadernewsci voudrait rassurer l’opinion ivoirienne sur la candidature effective de Mamadou koulibaly.

Pastoré

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Coronavirus à l’université Alassane Ouattara: Voici la décision du conseil d’université

Publié

activé

Université Alassane Ouattara de Bouaké-image d'illustration

 

Le vendredi 19 juin 2020 dernier 5 cas infectés de covid-19 ont été confirmés à l’université Alassane Ouattara de Bouaké précisément sur le campus 2. Ceux-ci ont été  évacués immédiatement vers la première capitale ivoirienne précisément à vitib; centre d’accueil des cas de coronavirus. À cet effet, un conseil d’université s’est tenu à l’effet d’arrêter des mesures drastiques pour prévenir et éviter d’autres cas. Voici-dessous la décision.

 

 

DÉCISIONS ISSUES DU CONSEIL D’UNIVERSITÉ EXTRAORDINAIRE DU 25 JUIN 2020

En raison de la confimation de cas de Covid-19 sur l’espace universitaire, le Conseil de l’Université, réuni en session extraordinaire, a pris les mesures suivantes:

– entérinement de la fermeture du Campus 2 jusqu’au 02 jullet 2020;
-fermeture du Campus 1 après les activités pédagogiques, administratives et financières du
lundi 29 juin 2020
-aseptisation générale de l’espace universitaire (les batiments à usage administratif,
pédagogique et scientifique ainsi que les résidences universitaires);
-désinfection et dératisation des prairies jouxtant les Campus 1 et 2;
extension des cours en ligne jusqu’au niveau Licence pendant la période de fermeture des
campus et après la reprise des activités académiques en présentiel;
– réouverture des Campus 1 et 2, le 03 juillet 2020, sous le slogan “un esprit nouveau dans un environnement nouveau”; mise en service de la brigade tripartite (Enseignants, PAT et étudiants) chargée de veiller au
respect scrupuleux des mesures barrières; renforcement des attributions de la Cellule Interne d’Assurance Qualité (CIAQ) pour une évaluation constante des actions de la brigade tripartite;

 

– obligation de signaler tout cas suspect à la Céllule Scientifique Pluridisciplinaire COVID-19
de l’UAO (CSP C19 UAO)
– mise en place de l’opération un tout en un  (eau, savon, désinfectant dans les füts à eau installes à fentrée de chaque grand båtiment);
-prise de température corporelle aux entrées des campus 1 et 2;
-obligation de rappeler les mesures barrières, arrêtées par le Conseil National de Sécurité, avant, pendant ou après chaque cours:
-nécessité d’adosser toute déclaration publique sur la situation sanitaire de l’Université à  l’expertise de la CSP C19-UAO

Le Président Poamé Lazare

Pastoré

Comments

comments

Continuer la lecture

Actualité

Blé goudé: << la CPI n'est pas la fin >>.

Publié

activé

Blé goudé-image d'illustration

Après les audiences de la Chambre d’Appel de la Cour Pénale Internationale (CPI), Blé Goudé décide de tourner le regard vers l’avenir.

“FIN DES AUDIENCES SUR L’APPEL. EN UNION DE PRIÈRE, ON ATTEND LE VERDICT.

MOI, JE DONNE DOS AU PASSÉ AVEC LE REGARD DÉSORMAIS TOURNÉ VERS L’ AVENIR.

LA CPI N’EST PAS LA FIN, C’EST PLUTÔT UN AUTRE DÉPART. MERCI À TOUS POUR VOS PRIÈRES ET VOTRE SOUTIEN.

CE QUE DIEU A COMMENCÉ, IL VA TERMINER.”

Source: Yeclo

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances