Restons en contact

Nationale

Vers un report des élections de 2020?

Publié

activé

S.E.M Alassane Ouattara, président de la république de Côte d'Ivoire-image d'illustration

L’opposition et la société civile ivoirienne, la mission de l’Onu en Côte d’Ivoire, et la Cour africaine des droits de l’homme, sont unanimes et tirent la sonnette d’alarme sur le processus électoral en cours vu le climat politique en côte d’Ivoire qui ne laisse pas perplexe.

Le Président Alassane Ouattara qui avait à plusieurs reprises annoncé qu’il n’y aurait pas de report de l’ élection présidentielle de 2020, est désormais pris entre le marteau et l’enclume. Il a été contraint de faire appel à l’ONU pour l’aider à organiser des élections présidentielles apaisées et transparentes en 2020, alors même que l’ONU avait déjà plié bagages quelques années auparavant, car selon le pouvoir la Côte d’Ivoire avait définitivement retrouvé sa stabilité.

« Ce retour consacre plus tôt la faillite du régime, de la CEI, et des institutions, et le pays est de fait entré en transition politique », selon Christian Vabé, l’un des leaders de l’opposition et de la plateforme politique EDS, dans une déclaration il y a quelques jours.

En effet, tous les observateurs sérieux, l’ONU, et l’UA, s’accordent désormais à dire qu’il faut sauver la Côte d’Ivoire et éviter au pays une nouvelle crise post-électorale majeure comme en 2010. L’opposition significative ivoirienne et la société civile n’ont jamais accepté la reforme de la commission électorale indépendante dont ils exigent la dissolution car jugée non consensuelle, et la plainte du PDCI-RDA déposée à la cour africaine des droits de l’homme a été jugée recevable.

Et selon nos informations, la cour se prépare à prendre une décision exécutoire pour le gouvernement ivoirien concernant la CEI, et le secrétaire général de l’ONU à publier un rapport concernant l’élection présidentielle de 2020 et les conditions d’un processus électoral apaisé.

La mission électorale de l’ONU actuellement en Côte d’Ivoire a déjà pris la mesure des pratiques anti-démocratiques du Président Alassane Ouattara et de son gouvernement pour confisquer le pouvoir en 2020 grâce à un processus biaisé, et aussi incroyable que cela puisse paraître, en a soufflé mot à l’opposition.

Et à New York, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres prépare déjà son rapport dans lequel il recommandera selon nos informations un report de l’élection présidentielle de 2020, afin d’organiser un scrutin apaisé, transparent, et crédible, à partir des révélations de la mission de l’ONU à Abidjan sur les pratiques antidémocratiques du régime pour confisquer le pouvoir en 2020 et dont voici quelques unes :

– La commission électorale indépendante n’est pas acceptée par tous notamment par l’opposition significative FPI de Gbagbo/EDS ,  PDCI-RDA/CDRP de Bédié, et LIDER de Mamadou koulibaly accompagné de sa conseillère exécutif, Nathalie yamb, l’ex PAN de côte d’ivoire par la société civile ce qui risque d’être un gros problème.

– Ouverture par le gouvernement de l’enrôlement électoral en mars 2020 en violation du code électoral et du droit des citoyens, qui prescrit en son article 6 l’enrôlement sur la liste en 2019.

– Début de la distribution des cartes nationales d’identité par l’Office national de l’état civil et de l’identification (Oneci) prévoit commencer la distribution des nouvelles cartes d’identité aux 6 millions et demi de personnes qui en possèdent déjà et de ne pas prendre en compte les 7 millions de nouveaux majeurs, qui ne disposent aucune pièce d’identification. Alors que la logique voudrait qu’on commence à distribuer les pièces d’identité à ceux qui n’en n’ont pas. Il y a là une volonté d’exclure les jeunes de la liste électorale alors qu’il aurait été simple que le gouvernement proroge la validité des cartes d’identité de ceux qui en ont déjà jusqu’à fin 2020 ou même 2021.

– Les nouvelles cartes d’identité, dont la production a été confiée à l’entreprise belge Semlex, ne correspondront pas au format Cedeao, contrairement à ce qu’avait laissé entendre les tenants du pouvoir, alors que les textes de l’organisation sous-régionale prévoient que la carte d’identité biométrique Cedeao fasse également office de carte d’électeur pour les citoyens inscrits sur les listes électorales.

Ce qui ne sera pas le cas de la carte émise par Semlex/Oneci, dont le timbre coûtera pourtant 5 000 F Cfa, en dehors de tous les autres frais induits. La mention du lieu de vote n’apparaîtra donc pas au dos de la CNI, comme cela est déjà implémenté au Sénégal, où les ressortissants peuvent utiliser leur carte d’identité comme carte d’électeur.

Si l’intention inavoué du Président Alassane Ouattara en faisant appel à l’Onu était de valider un braquage électoral en 2020, cela semble se retourner contre lui à la lumière des derniers développement en cours.
De plus, Antonio Guterres n’est pas Ban Ki Moon encore moins son obscur envoyé spécial Young Jin Choï.

Source: Ivoirebusiness.com

Comments

comments

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 28 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nationale

Pluie de messages de soutien à Nathalie Yamb

Publié

activé

Nathalie Yamb, Conseillère exécutif du prof Mamadou koulibaly- image l'illustration

Suite à son expulsion vers la suisse le lundi 01 Décembre 2019, des activistes engagés comme Nathalie yamb apportent leurs soutiens urbi et orbi

Depuis l’expulsion dont a fait l’objet la conseillère exécutive du professeur Mamadou koulibaly, candidat aux élections de la côte d’ivoire pour le compte du parti LIDER (Liberté et Démocratie pour la République) , des personnalités du monde, des cyber-activistes et d’autres populations de la cote d’ivoire et d’ailleurs ne cessent de prêter main-forte, apporter des mots qui soulagent à Nathalie Yamb via les réseaux et techniques de communication sur internet et continuent à s’insurger littéralement contre la décision d’expulsion que le gouvernement ivoirien cautionne.
Parmi tant d’autres, Leadernewci vous propose les avis des différents activistes sur la toile que voici:

Chassée.

Il faut remercier nos autorités du grand nettoyage qu’elles font pour le maintien de notre environnement.

Madame Nathalie Yamb n’a pas sa place ici en CI.

Nous avons notre vaillante compatriote Lolo « beauté », une « belle femme claire » et un bel exemple de féminité combattante. Nous avons ensuite le Pst. Makosso, un guide et un éclaireur, le Pst. Gedeon un révolutionnaire spirituel, le grand représentant de la jeunesse J. Patcheko un vrai combattant depuis que notre très regretté D.J. n’est plus pour nous délivrer en dashikan ses messages pleins de rage…bref, nous avons tout en CI, notre belle poubelle. Là où « les ordures » tiennent le haut du pavé, se trient, se sélectionnent pour rester tranquilles dans l’odeur pestilentielle de leurs logorrhées. Leurs incontinences verbales qu’ils déversent abondamment sur la toile pour couvrir notre grande capitale économique: la bien nommée Perle des ordures. De celle-ci vient de chasser Nathalie Yamb pour un discours sans grossièreté, sans injure, riche et plein d’enseignements.
Bravo ! Bravo ! Bravo !

Lorsque d’une poubelle, vous êtes exclus, chassé, jugé indésirable…cela signifie que vous êtes encore trop propre, trop pure et trop sain pour demeurer dans ce tas d’ordures, parmi nous.

Et c’est-là une très belle récompense.

Bruno Bilal Nahounou

Aussi un avis remarquable en l’espèce attire notre attention.

On parle d’expulser Nathalie Yamb du pays où vit Blaise Compaoré… OK. Envoyez les mug shot, on va la rendre iconique… dans le calme et la discipline.

Te convoquer au commissariat d’Abobo pour trouble à l’ordre public… Abobo… ordre public… sérieux ?

Trouble de nationalité
Guerre de nationalité
Pouvoir de nationalité
Ce pays toujours alité

Le principe, c’est la seule chose qui nous tient… le principe. Sinon, tout fout le camp ! Le Che était argentin…. je répète, Ernesto Guevara, l’homme de Cuba, du Congo, de Bolivie était argentin. Gniaannn zigbo !

Gauz, écrivain,
Meilleur premier roman français de l’année 2014
Grand prix littéraire d’Afrique noire 2019

Jean Dominique Adjei

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Mamadou koulibaly s’adresse au president Ouattara après l’expulsion de Nathalie Yamb

Publié

activé

Mamadou koulibaly, candidat du LIDER aux élections présidentielles de C.I 2020- image d'illustration
Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

Par Leadernewsci, le 04 décembre 2019

Le président Alassane Ouattara est traité de xénophobe par le leader du parti de l’opposition LIDER, Mamadou Koulibaly. La réaction de ce dernier a été très pointue sur les réseaux sociaux après l’expulsion de Nathalie Yamb de la Côte d’Ivoire.

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

Continuer la lecture

Nationale

LIDER DÉNONCE : La tentative manquée d’enlèvement de madame Nathalie Yamb

Publié

activé

24 heures après la tentative manquée d’enlèvement de madame Yamb, LIDER, par la voix de sa présidente madame Monique Gbekia, dénonce et condamne.

Lire aussi [URGENT] : La tentative manquée d’enlèvement de Nathalie Yamb

 

Hervé Christ

Comments

comments

Continuer la lecture
Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances