Restons en contact

Actualité

Coup de tonnerre: Le pouvoir Ouattara nargue Laurent Gbagbo pour un laissez-passer

Publié

activé

Laurent Gbagbo Ex-Président de la République

Depuis son élargissement, l´ancien président de la République de Côte d´Ivoire, M. laurent Gbagbo n´a qu´un seul souhait: rentrer dans son pays d´origine. Ses demandes sont restées lettres mortes auprès du gouvernement de M. Alassane Ouattara qui lui refuse un simple laissez-passer et fait dans le dilatoire.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 3 aout 2020 –

Alors que le Président Laurent Gbagbo a introduit une demande de passeport, le Porte-Parole du Gouvernent, Monsieur Sidi Tiemoko Toure, au sortir du Conseil des Ministres, a dévoilé qu’il nous serait également remis un casier judiciaire et un certificat de nationalité.

Cela nous avait surpris.

Mais le 31 juillet 2020, nous avons eu le fin mot de l’histoire. En effet, il a été remis un casier judiciaire à Michel Gbagbo qui, à notre fort étonnement, présente une condamnation qui serait intervenue le 29 octobre 2019 à l’encontre du Président Gbagbo, et pour laquelle il n’a pourtant reçu ni convocation, ni décision judiciaire.

A l’examen de ce casier judiciaire, il apparaît que ce document a été établi, au lendemain du Conseil des Ministres, c’est à dire le 30 juillet 2020, soit 2 jours après la demande de passeport ordinaire introduite par le Président Gbagbo, et cela dans la précipitation tant il est truffé d’erreurs.

Jamais le Président Gbagbo n’a pensé qu’une simple demande de passeport, document auquel tout citoyen ivoirien a droit, aurait entraîné autant de réactions incompréhensibles et infondées, de la part des autorités ivoiriennes, et ce par l’intermédiaire de la CEI et des autorités judiciaires.

Cependant, quels que soient les désagréments qu’on lui cause, le Président Gbagbo entend rentrer chez lui, et se veut rassurant.

Le Président Gbagbo tient à rappeler aux autorités ivoiriennes que son retour en Côte d’Ivoire, et l’exercice démocratique de son droit de vote s’inscrivent dans un esprit de réconciliation qui ne devrait pas les inquiéter.

Habiba TOURE

Avocat Personnel du Président Laurent GBAGBO

Nous y reviendrons

Comments

comments

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 29 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

Voilà les deux premières résolutions d’Alassane Ouattara pour 2022

Publié

activé

Alassane Dramane Ouattara, président ivoirien

Dès le mois de janvier 2022, le président ivoirien, Alassane Ouattara, envisage de:

  1. Remanier son gouvernement fort de 41 membres
  2. Remanier les structures de son parti, le RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix

 

Hervé Christ

Comments

comments

Continuer la lecture

Actualité

[VIDEO]Nouvel An 2022: Bédié s’adresse aux ivoiriens

Publié

activé

Henri Konan Bédié, président du PDCI

À l’occasion du Nouvel An, le président du PDCI (parti démocratique de Côte d’Ivoire), Henri Konan Bédié à présenté ses voeux à la Côte d’Ivoire.

Comments

comments

Continuer la lecture

Actualité

‘La Côte d’Ivoire est à l’arrêt’ Nathalie Yamb

Publié

activé

Nathalie Yamb, miitante panafricaine souverainiste et Conseillère exécutive du Professeur Mamadou Koulibaly.

Nathalie Yamb, conseillère exécutive du Professeur Mamadou Koulibaly, a, le week end dernier, effectué une analyse sommaire de l’environnement politique qui prévaut actuellement en Côte d’Ivoire.

« Depuis fin 2020, les Ivoiriens s’ennuient. Ils s’ennuient tellement que des gens qui se sont mobilisés pour la désobéissance civile sur des questions essentielles pour le quotidien et l’avenir des populations se retrouvent aujourd’hui à se focaliser sur des destinées individuelles dans le sport ou les concours de beauté.

Donc les gars au pouvoir jouent les prolongations, parce qu’ils ne peuvent pas faire autre chose. Les récents audits effectués sous la pression des bailleurs de fonds ont donné un aperçu du désastre que ceux qui viendront après eux trouveront au niveau des caisses de l’Etat. Et malgré les milliers de milliards disparus, l’impunité continue de régner et personne n’a atterri devant un tribunal ou même en prison.

Il n’y a pas de génération qui ait été fabriquée, ou qui se soit préparée pour changer les choses: il n’y a que des gens qui passent leur temps à dire qu’il faut laisser la place aux jeunes, alors qu’eux-mêmes ont près de 50 ans et n’ont rien fichu jusqu’à présent, à part voler, détourner, corrompre, diviser et glander comme ceux qu’ils prétendent remplacer.

Fondamentalement, il ne se passe plus rien en Côte d’Ivoire. Il n’y a pas de production intellectuelle, cinématographique, littéraire, il n’y a même pas de production politique, de projection pour les 5 ou 10 prochaines années.

La seule matrice qui existait, qui maintenait le pays en semblant de vie, c’était Mamadou Koulibaly. Ce dernier s’étant tu, cette capacité d’analyser le présent et de préparer l’avenir a disparu. La Côte d’Ivoire est à l’arrêt.

Bon week-end. »

#LaDameDeSochi 🐝💛

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances