Restons en contact

Actualité

Crise à First Magazine: Toute la vérité

Publié

activé

Jean Chris Amblard-image d'illustration

Accusé d’avoir piraté la célèbre page First Magazine et contraint son associé à la démission, Jean-Christ Amblard se défend et accuse lors d’une Interview

Comment est né le projet First Magazine ?

Jean-Christ Amblard

Euloge Kuyo mon cousin, après l’échec de son titre « Vu magazine », est venu me rencontrer pour qu’on monte un projet dans le même esprit. J’ai donné mon accord et nous avons commencé à rassembler les idées. Ensemble, nous avons après maintes réflexions opté pour « first magazine », en écartant des propositions comme Number one,news etc. Il avait hâte qu’on lance le projet immédiatement car il avait des entrées de pub avec des coiffeurs, des tailleurs etc.

J’ai pas adhéré, j’ai demandé qu’on fasse tout le travail idoine pour un vrai projet. J’ai alors monté toute la stratégie, le benchmarking, la veille, le logo, les spots… afin de crédibiliser le projet et nous avons démarré. Dans le projet original ce n’était pas qu’une page, nous avions aussi un magazine, un site online, une radio et pour tout ceci c’est moi qui ai consenti les investissements. Les serveurs et même les ordinateurs, c’est moi qui ai tout acheté.

L’un a donc envoyé l’idée et l’autre les moyens, finalement qui de vous deux est le propriétaire ?

Sur facebook les choses sont simples. Celui qui crée une page est le propriétaire digitale. C’est à partir de sa page perso, ses données et ses documents que tout est validé. De ce fait je suis donc le propriétaire de la page. Je reconnais à Euloge le statut de fondateur et d’administrateur tout comme moi. D’ailleurs quand je présente le projet je dis toujours je suis co-fondateur avec mon frère Euloge. Mais lui quand il est sur les plateaux de télé ou de radio, personne d’autre que lui n’existe. Quand on lui demande souvent il répond juste qu’il ne savait pas faire une page facebook c’est pourquoi il m’a contacté juste pour cette tâche. C’est frustrant mais je disais rien quand j’entendais cela.

A part cela y a t’il d’autres griefs qui ont envenimé vos relations ?

Jean-Christ Amblard et Euloge Kuyo
Jean-Christ Amblard et Euloge Kuyo
Apres le lancement du projet j ai remarqué qu’il n’en faisait qu’à sa tête. Il ne consultait personne et faisait les choses comme il voulait. Nous avons eu plusieurs prises de bec à ce sujet et moi j ‘en ai eu marre. En 2015, j’ai pris du recul pour mieux me concentrer dans mon boulot car il me parlait pas et nous ne partagions plus les mêmes visions.

De temps en temps on s’appelait juste pour avoir des news vite fait. En 2019, je suis contacté par une régie qui me fait la proposition d’une bonne collaboration. Redynamiser tous nos supports Page facebook, site internet etc…afin qu’on travaille de manière plus professionnelle. Evidemment j’en parle à Euloge qui trouve l’idée bien. Et nous signons ensemble le contrat avec cette régie. Peu de temps après Euloge redevient bizarre et me fait savoir qu’il renie le contrat car le nom qui figure en bas, Euloge Allen Kuyo n’est pas son nom à l’état civil.

Quelle a été votre réaction ?

Je suis tombé des nues. Je lui ai demandé à quoi il jouait et à quoi tout cela rimait. Signer un document et le renier après, c’était de la foutaise. A force d’insistance, il finit par m’avouer qu’il a d’autres partenaires dans le business. Je lui dis que cela ne me pose pas de problèmes à condition de les rencontrer et échanger pour en savoir plus. C’est ainsi qu’il me met en relation avec Monsieur Simon Soro (NDLR frère cadet de Guillaume Soro).

Au fil des discussions avec ce dernier je me rends compte qu’Euloge m’a simplement présenté comme son frère et non son associé pire, il a vendu le titre à M. Soro qui est désormais l’actionnaire majoritaire avec 70% contre 30% pour lui même Euloge. J’ai clairement expliqué à mon interlocuteur que je ne reconnaissais pas ce deal et que je ne souhaitais pas travailler avec lui. Après cela, Euloge est entré dans une colère noire et a commencé à saboter le travail de la régie. Il demandait aux clients de l’appeler directement ou simplement passait outre les transactions des commerciaux pour vendre les espaces à vils prix.

C’est pour toutes ces raisons que tu as piraté la page facebook ?

C’est une autre histoire. Euloge ne dit pas toute la vérité aux fans de la page. Hier midi je reçois une notification de facebook m’informant que je ne suis plus administrateur de la page ainsi que les commerciaux. Dieu aidant, j’ai pu reprendre la main et j’ai immédiatement mis Euloge en tant qu’éditeur. J’ai aussi réhabilité tous les commerciaux. Face à ma riposte, surpris et désemparé, il a commencé à crier au loup et au complot et monter une campagne sur les réseaux. C’est lui le plus connu du coup sa version des faits est celle qui a le plus d’écho auprès des internautes.

Il se dit qu’Euloge te reproche aussi de faire de la page un espace politique…

C’est lui qui a envoyé la politique sur la page. Les posts du P.M, les campagnes municipales qui les mettait en ligne ? Je lui ai fait des reproches il n a jamais écouté. Moi je ne rentre pas chez les ministres, j’ai aucun ami politicien à Abidjan

Craignez vous que toutes ces querelles portent ombrage au titre et tout le travail abattu par vous deux ?

Ecoutez nul n’est indispensable. Nous allons continuer à travailler pour attirer les abonnés. La porte est toujours ouverte pour lui. C’est quelqu’un dont j’apprécie le travail et il a beaucoup apporté comme tout le monde d’ailleurs. La situation est certes critique mais Dieu est notre seul témoin.

Source: Abidjanshow.com

Comments

comments

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 13 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

Habitat: la Sicogi a-t-elle une fois encore escroqué?

Publié

activé

Visite du programme Azito, à.Yopougon, en septembre 2017 par.la Direction Générale de la SICOGI (ANHA)..

La Société Ivoirienne de Construction et de Gestion Immobilière (SICOGI), est accusée par un citoyen ivoirien dans une affaire d’achat de maison, pour laquelle celui-ci a déboursé le montant de l’acquisition, sans qu’il ne rentre en possession de son bien. Une situation qui dure depuis plusieurs années, sans suite favorable pour le concerné.

Depuis la France, M. Dia Johann Cedric, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a souscrit à l’achat d’un appartement de T2 pour le programme d’Azito à Yopougon, auprès de la Sicogi devenue l’Agence nationale de l’habitat (ANHA), pour un montant de 8.300.000 FCFA. Selon les documents en notre possession, la transaction s’est effectuée en 2015 et depuis lors, le bénéficiaire ne jouit pas encore de son bien, quoi qu’il ait été maintes et maintes fois assuré de satisfaction dans les brefs délais. Las d’attendre et d’être tourné en bourrique, il décide de rentrer en Côte d’Ivoire pour espérer obtenir gain de cause. Que neni, c’est le statu quo. M. Dia demande alors le remboursement de son argent. Il n’obtiendra pas non plus son investissement jusqu’à ce jour. Ne sachant plus à quel saint se vouer, il a décidé de rendre l’affaire publique afin d’interpeller les autorités. Nombreux sont les Ivoiriens de la diaspora qui ont voulu répondre à l’appel du président de la République qui déclarait ceci en 2015 au « Forum de la diaspora » :

Je vous demande de vous remettre au travail et avant toute chose je vous demande de rentrer massivement au pays…Je vous le demande parce que vous avez acquis ici de l’expérience et nous avons besoin de votre expérience. Revenez au pays et vous verrez un pays en pleine expansion où il y aura du travail pour tous.. .Je voudrais que vous sachiez qu’avant la fin de mon mandat (de cinq ans), la Côte d’Ivoire retrouvera sa place…Ma deuxième ambition c’est qu’à l’orée de 2020, la Côte d’Ivoire sera un pays émergent.

Ayant épousé l’esprit et la lettre de cet appel, certains citoyens ivoiriens, qui demeurent jusque-là dans le silence, ont engagé des investissements en Côte d’Ivoire, mais ont bien souvent été désillusionnés par les responsables de certaines sociétés d’Etat qui leur en ont fait voir de toutes les couleurs. Les autorités doivent vivement réagir face à cet énième scandale.

 

Frank Leroi

 

 

 

 

Comments

comments

Continuer la lecture

Actualité

Mode: Lauraine Lomé en veut

Publié

activé

Lauraine Lomé N'guessan est mannequin (podium et model photo). Un métier pour lequel elle a nourri une forte aspiration depuis l’enfance.
Elle est connue des observateurs et autres amoureux du monde de la création de mode et accessoires. Elle est mannequin (podium et model photo). Un métier pour lequel Lauraine a nourri une forte aspiration depuis l’enfance.

N’guessan Lomé Lauraine nourrissait, déjà toute petite, le rêve d’être sur les affiches publicitaires et passer à la télé, en voyant des défilés sur le petit écran.
Malheureusement, alors qu’elle a pris à bras le corps ce métier en 2018, Lauraine n’en vit pas pleinement encore, les défilés étant rares.

Pour s’occuper, elle confectionne des accessoires qu’elle vend, non sans notifier qu’elle est également propriétaire d’une ferme, et projette de mettre en place d’autres petits projets.
Du haut de son mètre 86, elle peut se targuer d’une expérience enviable et des collaborations réussies avec des créateurs tels que Carlos Desaul lors de son évènement Etnik Mode, Michel Yakiss ou encore Ouli Pat.

« J’espère me faire un nom dans ce domaine. Et je veux être connu et comme ça j’aurai peut-être la chance d’être parmi les mannequins célèbres », dit-elle.

C.E.

 

Comments

comments

Continuer la lecture

Actualité

🔴 Burkina: Menaces terroristes imminentes sur le pont de Boromo?

Publié

activé

Le pont de Boromo, infrastructure importante, menacée par les terrorites

Selon une alerte de l’organsation non gouvernementale Promediation,  spécialisée dans les médiations de conflits, des groupes terroristes, notamment ceux emmenés par Jafar Dicko (alias Abou
Mamoudou) leader du groupe Ansaroul lslam, menacent de s’en prendre d’ici le 22 juillet, au pont de Boromo, pour isoler Ouagadougou. Cette menace s’inscrit dans une vaste stratégie de destabilisation territoriale et d’isolement du Burkina afin de contraindre ses autorités à levée des blocus qui entravent la libre circulation et l’aprovisionnement des zones sous  contrôle terroristes.

Après les destructions récentes des ponts de Woussé et de Naré, insolant du coup les villes du Sahel du reste du Burkina, l’on est droit de s’inquiéter de l’avenir proche du pont de Boromo liaison stratégique avec les principaux centres de ravitaillement, et qui assure
les importations et les exportations vers les pays du Golfe de Guinée.

Rappelons que malgré que les autorités burkinabé aient été saisies dépuis le 05 juillet de ces projets de destabilisation, aucune mesure n’a été apparemment  prise pour sécuriser les infrastructures de liaisons stratégiques dans certaines zones du pays.

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances