Restons en contact
Campagne #MamKoul2020

Nationale

L’émergence à l’horizon 2020 ou le mirage de l’horizon émergent en 2020?

Publié

activé

Mamadou Koulibaly, maire d'Azaguié et candidat de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER) à la présidentielle de 2020, en octobre 2015, aux prises avec la police, lors de la repression violent des manifestations des opposants au reférendum constitutionnel en Côte d'Ivoire

Quand on décide de travailler à l’émergence d’un pays, on ambitionne de bâtir un pays moderne, donc un pays civilisé.

Au 21e siècle il est mensonger de vouloir bâtir un pays émergent tout en restant allergique à la question du respect des droits fondamentaux humains et/ou de l’Etat de droit.

À quelques enclablures de “l’horizon” promis pour l’émergence de la Côte d’Ivoire, notre belle patrie, quand nous aurons fait le bilan des questions liées aux droits humains et à l’Etat de droit, alors nous pourrons aisément et objectivement comprendre qu’il ne nous aura été vendu que le mirage de l’horizon émergent en 2020, en lieu et place de l’émergence à l’horizon 2020.

En même nous n’en avons pas être surpris. L’émergence promise qui avait paru, il y 10 ans, si proche à certains de nos compatriotes, mais qui s’éloigne davantage, à la veille de son échéance, est bien la manifestation palpable du mirage de l’horizon. “L’horizon, plus on s’en approche, plus on s’en éloigne”.

En nous vendant donc le mirage de l’horizon émergent, le sieur président aura donc plus démontré des talents de charlatan que ceux d’un homme poltique.

Alors je m’interroge: Allons-nous , en 2020, encore laisser le charlatan nous dicter sa loi?

Hervé Christ

Comments

comments

Actualité

Côte d’Ivoire: Une opération antitérroriste échoue

Publié

activé

Image- d'illustration

Une opération lancée dans le nord de la Côte d’Ivoire devait permettre de démanteler un groupe de jihadistes. Mais l’information avait déjà fuité.

Selon nos informations, cette opération conjointe de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso a été déclenchée le 14 mai par une unité d’élite de la gendarmerie dans les environs de Sangopari, non loin de la frontière burkinabè. Elle visait à traquer un groupe de jihadistes repérés dans le nord de la Côte d’Ivoire.

Les forces burkinabè avaient pour mission de couper toute voie de retraite dans le sud de leur pays. Mais une fuite organisée par un officier supérieur ivoirien a fait capoter l’opération.
« Mauvaise moralité »

Source : Jeune afrique

Comments

comments

Continuer la lecture

Agriculture

Cacao ivoirien : Six milliards de FCFA pour recenser les vergers et les producteurs

Publié

activé

Cacaoculture-image d'illustration

 

A l’occasion du bilan partiel de la phase pilote de l’initiative cacao forêts de la période de « janvier 2018 à décembre 2019 », le Conseil du Café-Cacao (CCC) s’est engagé à financer l’opération de recensement des vergers de cacao et des producteurs sur l’ensemble du territoire national, à hauteur de 6 milliards de FCFA.

Cette opération de recensement des vergers et des acteurs de la filière s’inscrit dans le cadre du projet Initiative cacao forêts (ICF), qui vise à éliminer la déforestation dans la chaîne d’approvisionnement du cacao.

L’opération prévue pour s’achever en 2020, constitue le socle d’un système de traçabilité fiable. Elle devrait permettre de s’assurer que le cacao ne provienne pas d’aires protégées.

« Nous montrerons au monde entier l’exemple que le secteur public et le secteur privé peuvent accomplir, ensemble, des actions concrètes nourries par le respect et la confiance mutuels pour le bien de l’industrie, de la forêt et, surtout, pour le bien-être des communautés rurales», a déclaré le ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi.

Source : Centre d’Information et de Communication Gouvernementale – CICG

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Présidentielle 2020 : Les détenteurs d’une carte d’électeur ne sont pas concernés par l’enrôlement

Publié

activé

Les détenteurs d’une carte d’électeur de 2010, 2015, 2016 et 2018 ne sont pas concernés par l’opération de Révision de la liste électorale (RLE) qui se tient du 10 au 24 juin 2020. L’information a été donnée au cours d’une rencontre d’échange entre les hommes de médias et la Commission électorale indépendante (CEI), ce vendredi 22 mai 2020, au siège du PNUD au Plateau à Abidjan.

Ces personnes, au nombre de 6.600.000, pourront librement voter le candidat de leur choix, le 31 octobre 2020, sur présentation de la preuve de leur inscription sur la liste électorale qui n’est autre que la carte d’électeur. Pour vérifier qu’il est bien inscrit sur une liste électorale, le citoyen qui le désire, peut se rendre dans le centre où il a été enrôlé, muni de sa carte d’électeur. Si cette carte est perdue, la vérification se fera sur la base d’une pièce administrative (CNI, attestation d’identité), ou encore par la vérification numérique des empreintes.

Autre chose, le détenteur d’une carte d’électeur qui voudrait changer de lieu de vote, doit prouver le changement de lieu de résidence, par un certificat de résidence ou autre document administratif afferrents. Etant entendu que la révision de la liste électorale n’est pas la reprise de l’enrôlement.
Quant aux 4.500.000 nouveaux requérants ils pourront se rendre dans l’un des 11.000 centres pour se faire enrôler. Pour cela, ils devront présenter à l’agent recenseur soit une CNI, soit un certificat de nationalité soit un récépissé d’enrôlement.

La période d’affichage de la liste provisoire est prévue du 30 juillet au 1er août 2020. La période du contentieux électoral cours du 5 au 13 août 2020, puis la publication de la liste électorale définitive est prévue le 23 septembre 2020.

Signalons que l’enrôlement électoral qui relève de la CEI est diffèrent de l’enrôlement d’identification qui est du ressort de l’Office National de l’Etat Civil et de l’Identification (ONECI).

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances