Restons en contact
Campagne #MamKoul2020

Internationale

Illégalité CEI-Côte d’Ivoire: le Conseil Fédéral suisse “prend note”

Publié

activé

Manuel Tornare, le député socialiste ayant inscrit la question de l'organe électoral en Côte d'Ivoire, aux debats parlementaires du lundi 10 décembre 2018.

Le lundi 10 décembre 2018, le Conseil Fédéral suisse a répondu à Manuel Tornare, conseiller national, membre du Groupe socialiste, qui, une semaine plutôt, déposait au parlement suisse, des questions au gouvernement, relatives à l’impartialité et à l’indépendance de l’organe électoral de Côte d’Ivoire,  la CEI  (Commission électorale indépendante,), à la veille de l’échéance électorale de 2020.

Manuel Tornare, le député socialiste, fondant ses préoccupations sur l’Arrêt, en septembre 2017, de la Cour Africaine des Droits de l’homme et des Peuplesjugeant l’organe électorale ivoirien illégal et illégitime, a ainsi interrogé le Conseil Fédéral:

Le 28 septembre 2017, la cour africaine des droits de l’homme confirme que la Côte d’Ivoire a violé son obligation de créer un organe électoral indépendant et impartial, prévu par l’article 17 de la Charte africaine sur la démocratie.

– Est-ce que la Côte d’Ivoire viole toujours son obligation de protéger le droit des citoyens de participer librement à la direction des affaires publiques de leurs pays?

– Qu’est-ce que la Suisse fait pour renforcer la démocratie dans ce pays en vue des élections 2020?

Lire aussi, Congrès du PS suisse: l’illégalité de la CEI en Côte d’Ivoire évoquée

Dans sa réponse, visiblement empreinte de beaucoup de diplomatie, aux questions pertinentes de Manuel Tornare, le Conseil fédéral a d’abord rappelé l’implication de la Suisse, depuis 2011, dans le retour à la normalisation en Côte d’Ivoire, avant de dire prendre “note de l’arrêt de la Cour africaine des droits de l’homme concernant la composition de la Commission électorale indépendante de Côte d’Ivoire…”  et de rappeler “la déclaration du président Ouattara, qui reconnaît le besoin de se conformer à cet arrêt et de réformer cette commission avant les élections présidentielles de 2020.”

En tout état de cause, la Suisse aborde régulièrement les questions relatives aux droits civiques et politiques avec les autorités ivoiriennes. A cet effet, elle suit de près l’évolution de la situation dans ce pays à travers son ambassade sur place et continue de s’engager en faveur de l’Etat de droit et d’un déroulement d’élections démocratiques, en vue des prochaines élections présidentielles…”  a clarifié le Conseil Fédéral avant de terminer.

Pour rappel, cette saisine parlementaire fait suite, aux inquiétudes exprimées par Liberté et démocratie pour la république (LIDER), représenté par les Liders Haumar Sory et Jean-Charles Wognin, lors du dernier Congrès du Parti socialiste suisse, les 1 et 2 décembre 2018, à Brugg et qui concernent les risques liés aux élections catasptrophiques qu’Alassane Ouattara prépare pour 2020, devant son manque de volonté, malgré une promesse en août derner, d’enclacher le processus de reforme de l’organe électoral ivoirien, la CEI.

Hervé Christ, Leadernewsci Suisse

Comments

comments

Internationale

COVID19: une ministre sud-africaine suspendue pour violation du confinement

Publié

activé

La ministre des Communications d'Afrique du Sud Stella Ndabeni-Abrahams

On ne plaisante pas avec le confinement en Afrique du Sud. Le président Cyril Ramaphosa a annoncé mercredi la suspension d’une de ses ministres pour une durée de deux mois. Dénoncée sur les réseaux sociaux, celle-ci a contourné le confinement pour participer à une fête chez des amis.

Cyril Ramaphosa a imposé à ses 57 millions de concitoyens de rester chez eux jusqu’au 16 avril pour enrayer la pandémie de Covid-19​, qui a infecté plus de 1.700 personnes et fait 13 morts dans son pays. Malgré cet ordre, sa ministre des Communications Stella Ndabeni-Abrahams a été prise en flagrant délit de désobéissance sur une photo publiée dimanche sur Instagram, où elle apparaît en train de déjeuner avec cinq autres personnes au domicile d’un ex-ministre.

Lire aussi Covid-19: comment Alassane Ouattara s’éloigne des ivoiriens

La ministre a demandé pardon

Cyril Ramaphosa a convoqué la fautive et l’a « suspendue pendant deux mois, dont un mois sans traitement », a annoncé la présidence ce mercredi. « Le confinement national s’impose à tous les Sud-Africains », a rappelé le chef de l’Etat dans un communiqué. « Aucun d’entre nous, et encore moins un membre de l’exécutif, ne doit saboter notre effort national pour sauver des vies », a-t-il insisté, « personne n’est au-dessus des lois ».

Conformément aux instructions présidentielles, Mme Stella Ndabeni-Abrahams s’est platement excusée. « Je regrette l’incident et demande pardon pour mes actes », a-t-elle dit, en assurant que le confinement était « nécessaire pour infléchir la propagation d’un virus qui a dévasté de nombreux pays ».

Lire aussi Coronavirus: les dictateurs Africains en danger?

Source 20mn.fr

Comments

comments

Continuer la lecture

Internationale

Covid-19: le Ghana va fabriquer ses propres masques

Publié

activé

Depuis le début de la pandémie du Coronavirus, les grandes nations du monde mettent leur industrie locale à contribution en vue de réduire la propagation du virus ou de soulager leurs malades.

Ainsi, aux Etats-Unis, en france, en Allemagne, en Chine, etc, ce sont de grandes firmes qui se mettent à la disposition de l’Etat pour la fabrication locale de masques et de respirateurs (General Motors, Ford, Renault, Mercedès, etc…);

Alors que les pays d’afrique francophone ont encore la main tendue parcequ’ayant consacré leurs économies à l’achat de véhicules étrangers de luxe pour leurs cortèges, au détriment de leurs industries locales (étouffées par les taxes), le Ghana, lui, fait encore la différence!

Des millions de masques fabriqués localement vont bientôt inonder le pays, a déclaré le ministre de la Santé Kweku Agyeman-Manu.

Les masques sont essentiels pour atténuer la propagation du coronavirus qui a tué cinq des deux cent quatre-vingt-sept cas confirmés dans le pays.

S’exprimant lors d’un point de presse mardi, M. Agyeman-Manu a déclaré: «Le président s’efforce de doter le ministère de ressources pour nous assurer que nous disposons d’un équipement de protection adéquat».

«Dans son discours, il [le président] a évoqué l’opportunité de la crise dans laquelle nous nous trouvons pour renforcer les capacités locales de faire certaines de ces choses chez nous.

«Au moment où je vous parle, le ministère du Commerce a sélectionné cinq grandes entreprises pour coudre 3,6 millions de masques made in Ghana.

“Ils commenceront à les livrer d’ici demain; nous en prendrons environ cent mille par jour et dans les sept prochains jours environ, tout le pays sera inondé de ces masques », a annoncé le ministre.

Contrairement à ses voisins qui comptent (encore) sur l’aide des pays occidentaux, le Ghana ne s’endettera pas pour cette fois; Le pays reste un exemple d’indépendance à travers la promptitude de ses gouvernants à prioriser l’industrie locale.

Comments

comments

Continuer la lecture

Internationale

COVID-19: La disapora LIDER contribue à la lutte

Publié

activé

Arthur Bossou (à gauche), le conseiller de la présidente chargé de la Diaspora remettantt les dons à la mairie d'Azaguié (a droite)

Par Leadernewsci,  le 07 Avril 2020

Dans le cadre de la lutte contre le COVID-19,  la team LIDER Diaspora s’est mobilisée pour offrir aux populations d’Azaguié un don d’une valeur de 1.100.000 fcfa, constitué de 75 seaux à robinets, 128 briques de savon anti-bactérien, 525 masques chirurgicaux, 1200 affiches de sensibilisation au format A5, 1000 affiches de sensibilisation au format A3 et des pots de colle.

 

Au nom des équipes, le responsable de la Diaspora, le conseiller Arthur Boussou, a remis le matériel à la mairie représentée par les adjoints au maire Amara Touré, Patrice N’Cho et Mamadou Khasse, et est ensuite intervenu sur la radio La Voix d’Azaguié pour informer les populations et les sensibiliser aux gestes-barrières pour éviter la propagation du coronavirus.

La mairie procédera à l’installation des seaux et à la distribution du savon et des masques aux points sensibles de la commune. Le collage / la distribution des affiches a débuté immédiatement. 💛

 

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances