Restons en contact

Actualité

Côté d’Ivoire : Alassane Ouattara laché par tous

Publié

activé

S.E.M Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire

Pendant qu’à Abidjan les tenants du pouvoir tentent de convaincre que tout va bien et que l’élection présidentielle se tiendra dans un climat de paix, le ballet diplomatique en Côte d’Ivoire de la communauté internationale depuis un moment laisse entrevoir le contraire. Les missions de médiations s’imposent donc pour une sortie de crise à travers la visite conjointe de L’UA-UE-CEDEAO à Abidjan ce Lundi 05 Octobre 2020.

Cette  détermination du président Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat divise, et suscite la crispation de la communauté internationale. Cela est perceptible à travers la démarche de Macky Sall vis-à-vis du président Alassane Ouattara qui  ne plait pas à l’entourage du patron des bords de la lagune ébrié. Son silence sur la situation politique en Côte d’Ivoire interpelle plus d’un, et laisse planer des sentiments de méfiance d’Abidjan. Dans le dossier ivoirien, Macky Sall avait plaidé auprès du président Emmanuel Macron pour un scrutin inclusif auquel pourraient prendre part Soro Guillaume et Laurent Gbagbo selon Africa Intelligence dans son édition du mardi 06 octobre 2020.

Aussi, avant que la poire ne soit coupée entre les deux hommes, le président Sénégalais avait tout le temps appelé son homologue ivoirien à faire  » geste  » à l’endroit de l’ancien président du parlement ivoirien. Méfiant, et laissant planer un climat de méfiance au sein de la CEDEAO, Alassane Ouattara s’était récemment opposé à la nomination en septembre de son homologue sénégalais Macky Sall en tant que médiateur de l’organisation pour le Mali. Au sein de la CEDEAO, l’atmosphère de méfiance est grande et les lignes de fractures sont perceptibles de mille lieux.

En outre si le sujet de la monnaie unique ECO a sensiblement écorché les relations entre la Côte d’Ivoire et le Nigéria, il faut dire que la capitale Nigériane mesure avec délicatesse les conséquences d’un prochain accueil de l’ancien premier ministre ivoirien Soro Guillaume sur son sol comme l’annonce Africain Intelligence.

Au regard du climat froid entre Alassane Ouattara et plusieurs de ses homologues africains notamment  la CEDEAO, l’aura internationale du président ivoirien s’étiole un peu plus chaque jour.

Depuis l’annonce de sa candidature le 06 août 2020, la capitale française est restée sur sa réserve , laissant entrevoir des sentiments d’inquiétudes que manifestait le président français Emmanuel Macron relativement à la situation politique en Côte d’Ivoire.

Selon Africain Intelligence, << les réserves émises par l’Élysée n’ont pas manqué d’alimenter un peu plus la paranoïa du clan présidentiel, qui voit désormais derrière Paris l’ombre de Tidjane Thiam. Une situation qui n’a pas été facilitée par le rappel fin septembre de l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson, avec lequel Ouattara avait tissé une relation de confiance.

Aujourd’hui, Washington s’inquiète et s’est même ouvertement alarmé des restrictions des libertés publiques dans le pays, tout comme l’Union Européenne. Que dire de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples qui voit ses ordonnances se heurter au refus d’exécution du pouvoir d’Abidjan. Pareil pour Amnesty international, International Crisis Group, plusieurs autres rapports épinglant la gestion par Abidjan des manifestations de l’opposition.

Source: Africa intelligence

Comments

comments

Actualité

“Affaire 10 millions pour livrer Soro Partie 3/3: Le président Erdogan saisi

Publié

activé

Dans cette dernière partie de l’interview qu’il nous a accordé, Devrim Acimik adresse un message au peuple de Côte d’Ivoire et nous parle de son engagement aux côtés de celui-ci dans son combat contre le coup d’Etat de Ouattara, mais aussi du travail de lobbying qu’il mène auprès des autorités Turques, dont le président Tayyip Erdogan.

Cliquez ici, pour lire la vidéo

Voir aussi Affaire “10 millions d’euros pour livrer Soro Guillaume” Partie 2: le jeu trouble de la France

Comments

comments

Continuer la lecture

Actualité

Côte d’Ivoire-l’homme d’affaire turc proche de Soro prend en charge l’enfant de la victime décapité: Qui est-il vraiment ?

Publié

activé

Devrim Acimik-image d'illustration

« Je promets à tous les gens de côte d’ivoire. Ce frère orphelin est maintenant mon enfant. Il a une famille turque toute sa vie. Toutes les dépenses d’éducation seront désormais couvertes par moi. S’il vous plaît famille contactez-moi » Telle est la grande nouvelle que vient de donner l’ami turc de Guillaume Soro sur son compte Twitter.

En effet Devrim Acimik n’est pas resté silencieux longtemps suite à la photo du fils du jeune Toussaint dont le corps a été décapité lors des récentes manifestations à Daoukro. Cette photo du fils du jeune homme trainait sur la toile avant que l’homme d’affaire turc décide de faire un geste qui certainement donnera une bouffée d’oxygène à la famille du défunt jeune homme.

Devrim Acimik est un homme d’affaires très proche de Soro Guillaume, on se souvient qu’il fut celui qui avait rassuré les nombreux partisans de son ami concernant sa sécurité.

Décidément il est en train de faire parler de lui depuis un certain moment.

Qui est concrètement cet homme ?

Nous y reviendrons mais pour l’instant aidons ce orphelin à rentrer en contact avec son bienfaiteur.

 

source: le courrier quotidien

Comments

comments

Continuer la lecture

Actualité

Côte d’Ivoire: Bédié déjoue un autre coup contre l’opposition

Publié

activé

M. Bédié Konan Henry- image d'illustration

L’ancien président Henri Konan Bédié a mis en déroute un autre coup contre l’opposition en Côte d’Ivoire. C’est du moins ce qu’on peut retenir du communiqué du PDCI.

En effet, un mouvement dénommé la coalition des Mouvements et Associations de l’opposition a annoncé qu’il organisera une conférence de presse ce jeudi 26 novembre 2020.

L’objectif principal de cette coalition dirigée par Kouassi Pacôme, membre du bureau politique du PDCI, est de mettre un terme à la désobéissance civile et d’inviter le président Henri Konan Bédié à renouer avec le dialogue demandé par Alassane Ouattara .

Dans un communiqué en date du mercredi 25 novembre 2020, le PDCI dit ne pas reconnaître ce mouvement. Le parti a fait savoir que  » ce sont des usurpateurs regroupant en réalité des personnes mal intentionnées et sans doute mandatées par le régime. »

Dans le but d’apporter un démenti à cette campagne de désinformation, l’opposition animera ce jeudi 26 novembre 2020, une conférence de presse à la maison du PDCI à Coccody en Côte d’Ivoire.

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances