Restons en contact
Campagne #MamKoul2020

Internationale

Des députés ivoiriens à l’UA: « cette CEI au profit du pouvoir actuel est porteuse de germes conflictuels »

Publié

activé

Les groupes parlementaires PDCI, Rassemblement et Vox Populi

Les groupes parlementaires PDCI, Rassemblement et Vox Populi ont animé ce 22 août 2109, un point de presse pour dénoncer à nouveau la nouvelle sur la CEI.

Ci-dessous, la déclaration

L’opposition parlementaire à l’Assemblée nationale composée des Groupes parlementaires PDCI-RDA, Rassemblement et Vox populi a pris connaissance de la note du Président de la Commission de l’Union Africaine (UA) publiée le lundi 19 aout 2019 sur le site internet de cette organisation par laquelle il « se félicite de ce que l’arrêt rendu par la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples ait été pris en compte tel qu’en atteste le préambule des motifs du projet de loi introduit au Parlement. »

Préoccupés par cette immixtion personnelle du Président de la Commission de l’Union Africaine dans la grave situation qui prévaut actuellement sur la Commission Electorale Indépendante de la Côte d’Ivoire et par la récupération opportuniste qu’en fait le Pouvoir ivoirien dans les organes de presse qui lui sont soumis, les Groupes parlementaires PDCI-RDA, Rassemblement et Vox populi tiennent à faire les précisions suivantes:

1.Dans son arrêt du 18 novembre 2016 dont il s’agit, la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuple, jugeant que la loi N° 2014-335 du 18 juin 2014 portant organisation, attribution et fonctionnement de la Commission Electorale Indépendante(CEI), instituait une Commission électorale non indépendante et non impartiale, déséquilibrée au profit du pouvoir, a ordonné à l’Etat de Côte d’Ivoire de reformer ladite loi pour la rendre conforme aux instruments internationaux auxquels l’Etat de Côte d’Ivoire est partie ;

2.La Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples avait ordonné à cette occasion, à l’Etat de Côte d’Ivoire de lui soumettre dans un délai d’un (01) an, un rapport sur l’exécution de sa décision rendue le 18 novembre 2016. Depuis l’expiration de ce délai, soit le 18 novembre 2017, le Président de la Commission de l’Union Africaine n’avait pas jugé utile de se prononcer sur cette alarmante situation, préférant laisser les Ivoiriens à leur triste sort ;

3. Le processus d’élaboration de la nouvelle loi sur la CEI s’est déroulé sans la participation des partis politiques de référence de l’opposition et sans les organisations représentatives de la société civile en raison des divergences avec le Gouvernement qui proposait une simple recomposition en lieu et place d’une véritable réforme de la CEI telle que stipulé dans l’arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme ;

« cette loi consacre clairement le déséquilibre de la CEI au profit du Pouvoir actuel et est indéniablement porteuse de germes conflictuels »

4.La Loi n°2019-708 du 05 aout 2019 portant recomposition de la Commission Electorale Indépendante (CEI) telle qu’adoptée par les deux chambres du Parlement ivoirien, en maintenant les représentants du Président de la République et du Ministre en charge de l’Administration territoriale au sein de la commission centrale d’une part et en excluant la société civile des commissions locales d’autre part, ne répond aucunement à l’esprit d’un dialogue inclusif entre toutes les parties prenantes. Promulguée au forceps, cette loi consacre clairement le déséquilibre de la CEI au profit du Pouvoir actuel et est indéniablement porteuse de germes conflictuels ;

5.La Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuple a été saisie d’une requête par les parlementaires de l’opposition ivoirienne aux fins de permettre à cette haute juridiction régionale de juger de la conformité de cette loi avec ses injonctions.

Au regard de ce qui précède, les Groupes parlementaires PDCI-RDA, Rassemblement et Vox Populi:

·Déplorent cette publication inappropriée du Président de la Commission de l’Union Africaine qui ne se fonde malheureusement que sur l’exposé (préambule) des motifs du projet de loi pour exprimer sa satisfaction. Il n’est pas inutile de préciser, à toutes fins utiles, que l’exposé des motifs n’est que la partie d’un projet ou d’une proposition de loi qui a pour but de présenter les raisons de fait et de droit qui justifient, selon son auteur, l’adoption du texte. Il ne saurait donc être assimilé à la loi, c’est-à-dire le texte adopté par le Parlement et promulgué par le Président de la République ;

·Restent très attentifs aux suites que la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuple donnera à leur requête et sont confiants que cette décision ne saurait nullement être influencée par la position personnelle sur la base d’une lecture limitée et erronée du Président de la Commission de l’Union Africaine qui manifestement a été mal informé par le pouvoir en place sur la vraie situation en Côte d’Ivoire ;

·Se souviennent avec le sens de la responsabilité devant la Nation ivoirienne toute entière des violences meurtrières survenues à l’occasion des élections présidentielles de 2010 et des élections locales de 2018 et réitèrent leur engagement à user de toutes les voies de recours possibles en vue d’aboutir à l’installation d’une commission électorale, indépendante, impartiale et équilibrée qui répond aux standards internationaux avec pour seule ambition de sortir définitivement la Côte d’Ivoire du spectre de la violence électorale par l’organisation d’élections transparentes, justes et démocratiques ;

·Appellent les organisations régionales et internationales éprises de paix et de justice à accompagner la Côte d’Ivoire dans sa quête de la réconciliation nationale et d’une paix durable propices à un développement économique et social stable dans la durée ;

·Invitent, avec insistance, le Président de la République à reprendre, à nouveau, les négociations avec toutes les parties prenantes significatives pour la mise en place effective d’une CEI véritablement consensuelle, en vue de marquer la volonté de la construction d’une Cote d’Ivoire démocratique et prospère pour chacun de nos compatriotes ainsi que pour les générations futures.

Les groupes parlementaires PDCI-RDA, Rassemblement et Vox Populi saisissent, ensemble, l’opportunité du présent point de presse, pour renouveler leur ferme engagement, aux populations qui vivent en Côte d’Ivoire, aux entreprises publiques et privées, aux institutions régionales et internationales, aux partenaires au développement, à mettre en œuvre en toute occasion possible, la force d’un dialogue franc et sincère pour retrouver le vrai chemin tracé par le père fondateur de notre Nation, le Président Félix Houphouët Boigny. Les générations futures nous serons reconnaissantes d’avoir fait ensemble des sacrifices dans le seul intérêt d’un bonheur au bénéfice de tous, au bénéfice de la diversité qui fait la richesse de notre beau pays, la Côte d’Ivoire.  

Comments

comments

Internationale

COVID19: une ministre sud-africaine suspendue pour violation du confinement

Publié

activé

La ministre des Communications d'Afrique du Sud Stella Ndabeni-Abrahams

On ne plaisante pas avec le confinement en Afrique du Sud. Le président Cyril Ramaphosa a annoncé mercredi la suspension d’une de ses ministres pour une durée de deux mois. Dénoncée sur les réseaux sociaux, celle-ci a contourné le confinement pour participer à une fête chez des amis.

Cyril Ramaphosa a imposé à ses 57 millions de concitoyens de rester chez eux jusqu’au 16 avril pour enrayer la pandémie de Covid-19​, qui a infecté plus de 1.700 personnes et fait 13 morts dans son pays. Malgré cet ordre, sa ministre des Communications Stella Ndabeni-Abrahams a été prise en flagrant délit de désobéissance sur une photo publiée dimanche sur Instagram, où elle apparaît en train de déjeuner avec cinq autres personnes au domicile d’un ex-ministre.

Lire aussi Covid-19: comment Alassane Ouattara s’éloigne des ivoiriens

La ministre a demandé pardon

Cyril Ramaphosa a convoqué la fautive et l’a « suspendue pendant deux mois, dont un mois sans traitement », a annoncé la présidence ce mercredi. « Le confinement national s’impose à tous les Sud-Africains », a rappelé le chef de l’Etat dans un communiqué. « Aucun d’entre nous, et encore moins un membre de l’exécutif, ne doit saboter notre effort national pour sauver des vies », a-t-il insisté, « personne n’est au-dessus des lois ».

Conformément aux instructions présidentielles, Mme Stella Ndabeni-Abrahams s’est platement excusée. « Je regrette l’incident et demande pardon pour mes actes », a-t-elle dit, en assurant que le confinement était « nécessaire pour infléchir la propagation d’un virus qui a dévasté de nombreux pays ».

Lire aussi Coronavirus: les dictateurs Africains en danger?

Source 20mn.fr

Comments

comments

Continuer la lecture

Internationale

Covid-19: le Ghana va fabriquer ses propres masques

Publié

activé

Depuis le début de la pandémie du Coronavirus, les grandes nations du monde mettent leur industrie locale à contribution en vue de réduire la propagation du virus ou de soulager leurs malades.

Ainsi, aux Etats-Unis, en france, en Allemagne, en Chine, etc, ce sont de grandes firmes qui se mettent à la disposition de l’Etat pour la fabrication locale de masques et de respirateurs (General Motors, Ford, Renault, Mercedès, etc…);

Alors que les pays d’afrique francophone ont encore la main tendue parcequ’ayant consacré leurs économies à l’achat de véhicules étrangers de luxe pour leurs cortèges, au détriment de leurs industries locales (étouffées par les taxes), le Ghana, lui, fait encore la différence!

Des millions de masques fabriqués localement vont bientôt inonder le pays, a déclaré le ministre de la Santé Kweku Agyeman-Manu.

Les masques sont essentiels pour atténuer la propagation du coronavirus qui a tué cinq des deux cent quatre-vingt-sept cas confirmés dans le pays.

S’exprimant lors d’un point de presse mardi, M. Agyeman-Manu a déclaré: «Le président s’efforce de doter le ministère de ressources pour nous assurer que nous disposons d’un équipement de protection adéquat».

«Dans son discours, il [le président] a évoqué l’opportunité de la crise dans laquelle nous nous trouvons pour renforcer les capacités locales de faire certaines de ces choses chez nous.

«Au moment où je vous parle, le ministère du Commerce a sélectionné cinq grandes entreprises pour coudre 3,6 millions de masques made in Ghana.

“Ils commenceront à les livrer d’ici demain; nous en prendrons environ cent mille par jour et dans les sept prochains jours environ, tout le pays sera inondé de ces masques », a annoncé le ministre.

Contrairement à ses voisins qui comptent (encore) sur l’aide des pays occidentaux, le Ghana ne s’endettera pas pour cette fois; Le pays reste un exemple d’indépendance à travers la promptitude de ses gouvernants à prioriser l’industrie locale.

Comments

comments

Continuer la lecture

Internationale

COVID-19: La disapora LIDER contribue à la lutte

Publié

activé

Arthur Bossou (à gauche), le conseiller de la présidente chargé de la Diaspora remettantt les dons à la mairie d'Azaguié (a droite)

Par Leadernewsci,  le 07 Avril 2020

Dans le cadre de la lutte contre le COVID-19,  la team LIDER Diaspora s’est mobilisée pour offrir aux populations d’Azaguié un don d’une valeur de 1.100.000 fcfa, constitué de 75 seaux à robinets, 128 briques de savon anti-bactérien, 525 masques chirurgicaux, 1200 affiches de sensibilisation au format A5, 1000 affiches de sensibilisation au format A3 et des pots de colle.

 

Au nom des équipes, le responsable de la Diaspora, le conseiller Arthur Boussou, a remis le matériel à la mairie représentée par les adjoints au maire Amara Touré, Patrice N’Cho et Mamadou Khasse, et est ensuite intervenu sur la radio La Voix d’Azaguié pour informer les populations et les sensibiliser aux gestes-barrières pour éviter la propagation du coronavirus.

La mairie procédera à l’installation des seaux et à la distribution du savon et des masques aux points sensibles de la commune. Le collage / la distribution des affiches a débuté immédiatement. 💛

 

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances