Restons en contact

Sports

Fédération Ivoirienne de Football/Élection: Sydi Diallo se rebelle contre les textes et bloque le processus électoral

Publié

activé

Augustin Sydi diallo, Président de la Fédération Ivoirienne de Football

Le comité exécutif de la Fédération Ivoirienne de Football que dirige M. Augustin Sydi Diallo, a décidé de la suspension du processus électoral et convoque une assemblée générale extraordinaire, sous prétexte de blocage.

Voici le communiqué intégrale signé par le Président de la FIF.

Ce jour, mardi 11 août 2020, à 18 heures 30 minutes, le Comité d’urgence du Comité exécutif de la FIF a fait le constat, par voie d’huissier, du défaut de notification par la Commission électorale, dans le délai prescrit par les dispositions du code électoral, de sa décision aux différents candidats à la présidence de la FIF.

Pour rappel, l’Assemblée Générale Ordinaire de la FIF a eu lieu le samedi 04 juillet 2020 à Yamoussoukro.

À cette occasion, l’Assemblée Générale a procédé à l’élection de la Commission électorale de la FIF, en application des dispositions prévues à l’article 4 du Code Electoral de la FIF.

Cette Commission, installée le mardi 07 juillet 2020, a débuté ses travaux le lundi 13 juillet 2020. À cette date, elle a publié un communiqué pour fixer la période de dépôt des candidatures et pour rappeler les conditions d’éligibilité.

 

Un second communiqué de la Commission électorale a été publié le 23 juillet 2020 pour reporter au samedi 1er août 2020 la date limite de dépôt des dossiers de candidature, en raison de la célébration de la fête de la Tabaski, le vendredi 31 juillet 2020, jour férié non pris en compte dans le calendrier électoral initial.

Tous les membres actifs de la FIF ont noté l’effervescence entourant les dépôts de candidatures.

Et ils attendaient les conclusions des travaux de la Commission électorale quand, le lundi 10 août 2020, le Directeur exécutif qui assure, en application des dispositions de l’article 5 du Code Electoral de la FIF, les fonctions de Secrétaire de la Commission électorale, a produit un rapport circonstancié.

Le rapport du Secrétaire de la Commission électorale, fait ressortir de graves manquements dans la conduite du processus électoral par ladite commission. Il a fait part de son refus de signer un procès-verbal de délibérations qui n’était pas conforme aux décisions arrêtées par la Commission électorale et qui comportait des conclusions portant atteinte aux textes de la FIF.

Devant la gravité des manquements rapportés, le Président de la FIF a interpellé le Président de la Commission électorale par courrier en date du 10 août 2020. Dans sa réponse datée du même jour, le Président de la Commission électorale a indiqué « avoir agi en toute naïveté, pour préserver la cohésion sociale, en cette période sensible ». Il a ajouté, avoir trouvé, avec les « éminents juristes, membres de la Commission, une solution ad ’hoc ». Enfin, le Président de la Commission a déclaré s’en remettre à la décision qui sera prise et ne pas s’opposer à une éventuelle récusation.

 

Par courriers en date du 10 août 2020, le Président de la FIF a informé la FIFA et la CAF de cette situation et de la convocation du Comité d’urgence du Comité exécutif de la FIF pour arrêter les mesures nécessaires.

Le mardi 11 août 2020, le Président de la FIF a reçu une note, à lui adressée par 4 membres de la Commission électorale, dénonçant les agissements du Président de leur commission et déclarant ne pas se reconnaître dans la décision que lui et certains membres de la commission ont adoptée le dimanche 09 août 2020. Il est à préciser que la commission est composée de 7 membres.

Les faits rapportés révèlent des violations graves et répétées des dispositions des articles 2 et 8 du Code électoral, ainsi que des dispositions finales dudit Code.

À ce stade, le Comité d’urgence du Comité exécutif de la FIF a fait les constats suivants :

– La Commission électorale a violé le Code électoral de la FIF et le mandat qui lui a été donné par l’Assemblée Générale ;

– La Commission a ignoré les statuts, règlements et directives de la FIF ;

– La confidentialité des travaux de la Commission électorale a été violée par les interventions d’un de ses membres sur les médias et les réseaux sociaux ;

– La crédibilité de la Commission électorale est atteinte ;

– La neutralité de certains membres de la Commission électorale est remise en cause ;

– Le processus électoral en cours n’inspire plus confiance ;

– Le délai imparti à la Commission électorale pour l’examen et la publication des candidatures a pris fin le mardi 11 août 2020 à 18 heures, sans décision rendue par celle-ci.

Ces constats, qui établissent la défaillance de la Commission électorale, ont conduit le Comité d’urgence du Comité exécutif de la FIF à arrêter les décisions suivantes :

– Suspension du processus électoral de la FIF, en application des articles 48 et 100 des statuts de la FIF ;

– Convocation d’une Assemblée Générale de la FIF, en session extraordinaire, en application de l’article 36 des statuts de la FIF, pour examiner les dispositions à prendre pour la poursuite des opérations électorales ;

– Organisation de l’Assemblée Générale Extraordinaire de la FIF le samedi 29 août 2020 à Abidjan, pour délibérer sur l’ordre du jour suivant :

o Rapport du Comité exécutif sur la décision de suspension du processus électoral ;

o Recomposition de la Commission électorale et poursuite des opérations électorales ;

o Divers.

Le Comité exécutif de la FIF rappelle qu’il est de son devoir de s’assurer que le processus électoral soit conforme aux textes de la FIF, de la FIFA et de la CAF, et de veiller à ce qu’il soit irréprochable.

Le comité exécutif invite à la sérénité l’ensemble de la famille du football ivoirien.

 

Fait à Abidjan, le 11 août 2020.

Augustin Sidy DIALLO

Président de la FIF

Comments

comments

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sports

SPORT: le Lys de Sassandra ou l’expression du rendez-vous manqué du foot ivoirien

Publié

activé

Le Lys de Sassandra, club de Ligue 1 du championnat de footbal de Côte d'Ivoire

L’effet Drogba secoue la Côte d’Ivoire depuis le samedi soir dernier.

En effet, ayant été éliminé au premier tour des élections de la Fédération Ivoirienne de Football, Didier Drogba bénéficie toujours du capital de sympathie de la majorité des ivoiriens et fanatiques du ballon rond.

Cette ancienne gloire du football Ivoirien, premier Africain au Hall of fame de la premiere League Anglaise, s’était présenté avec un programme ambitieux pour succédé à Sidy Diallo.

Un programme de jugé trop ambitieux qui a peiné à convaincre beaucoup de présidents de clubs eburniens, qui depuis bientôt plusieurs des années, rament dans un environnement footballistique en déclin constant du fait du désintérêt des plus en plus en plus marqué des ivoiriens pour les championnats de leur pays, affectionnant plutôt les ligues européennes de football.

Le seul club de ligue 1, la ligue majeur, à avoir parrainé et adhéré au projet  »renaissance » de Didier Drogba est le Lys de Sassandra.

Ce modeste jeune club basé à sassandra, au sud ouest de la Côte d’Ivoire, s’est vu ainsi attiré la sympathie, sinon l’adhésion de milliers d’internautes ivoiriens, au sortie de cette élection. De 9 000 abonnés, la page Facebook officielle du club compte désormais 160 000 abonnés obtenus en moins de 24h. Plus de 5000 maillots du club ont étés commandés, occasionnant, du coup, une rupture de stock et des levées de fond sont même annoncées par des ivoiriens qui souhaitent soutenir ce club, qu’ils qualifient de visionnaire, afin que celui-ci soit au sommet du football Ivoirien.

Cet engouement subite des ivoiriens pour ce club  jusque-là à la notoriété modeste, pourrait pourrait être aussi vu comme l’expression de ce qui aurait été l’engouement des ivoiriens pour leur championnat de football local, si Didier Drogba avait été élu, au terme de l’assemblée générale élective de la Fédération Ivoirienne de Football, le samedi 23 avril dernier, comme président.

Désiré Amani

Comments

comments

Continuer la lecture

Actualité

Didier Drogba présente son programme « Renaissance » pour ravir la FIF

Publié

activé

Didier Drogba à sa conférence de presse
Didier Drogba lors de la Conférence de presse, Crédit photo : AFP

Didier Drogba, légende du football ivoirien et candidat pour être le futur locataire de la Maison de verres, autre nom du siège de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), a présenté à la presse Renaissance. Son programme de « bonne gouvernance », mettant au centre des priorités, le développement des clubs et des autres acteurs de l’industrie du football ivoirien.

Didier Drogba, candidat à la présidence de la fédération ivoirienne de football a présenté, lundi 18 avril, son programme Renaissance. Cette présentation tenue à Abidjan, au cours d’une conférence de presse, a rassemblé la presse nationale et internationale.

04 axes clés pour faire renaître le football ivoirien…

C’est un programme axé sur quatre piliers stratégiques que le candidat a présenté au public venu l’écouter. En effet ces piliers sont, les acteurs, les infrastructures, le cadre réglementaire et la formation.

S’exprimant en premier lieu sur les acteurs, Didier Drogba a indiqué son intention de revoir, dès son élection, leur statut. De façon précise, cela passera à veiller à accorder aux présidents de club, joueurs, entraineurs, médecins et arbitres, l’accompagnement nécessaire afin de les aider à, non seulement s’épanouir davantage durant leur carrière, mais aussi préparer leur reconversion.

Pour les infrastructures, l’homme entend mener une politique de rénovation des stades existants et en développer de nouveaux. Et cela dans l’optique d’attirer les sponsors. Toujours pour les infrastructures, Didier Drogba trouve nécessaire de les décentraliser. « Il faut ramener les clubs concentrés à Abidjan dans leur région en y créant des stades. Et cela va permettre de recréer un engouement sur toute l’étendue du territoire », a-t-il affirmé.

Dans cette même veine, le candidat à la FIF juge indispensable d’adapter le cadre réglementaire aux réalités locale. Ainsi de profondes réformes sont envisagées. À l’en croire, celles-ci concerneront principalement les salaires pratiqués dans le milieu et le financement des clubs.

Le quatrième et dernier pilier de ce programme table sur la formation. Selon ce qui a été présenté, c’est une armada, comprenant des partenaires à l’étranger, qui sera déployées avec pour objectif de mettre à niveau toues les parties prenantes de l’industrie du football ivoirien. Même la presse sportive ne sera pas en reste, a annoncé Didier Drogba qui projette l’outiller convenablement.

Lire aussi :Fédération Ivoirienne de Football/Élection: « Didier Drogba est le meilleur choix » selon Gnagne Sila

Aux clubs, des promesses fortes et des réformes chocs

Didier Drogba durant la conférence

Didier Drogba lors de la conférence de presse de présentation

À côté de ces 4 piliers qui constituent l’ossature de son programme, Didier Drogba, a annoncé des mesures qu’il prendra. « Tout programme engage une promesse. Et donc je fais la promesse de poser des actions fortes à l’endroit des clubs et des acteurs ».

Pour ce qui concerne les clubs, les résolutions annoncées s’articulent autour de 5 points clés. Le premier point touche le relèvement des subventions accordées aux club. Et là-dessus, Didier Drobga compte passer du simple au double que ce qui se fait actuellement. Ainsi les clubs de première, deuxième et troisième division passeront, respectivement, de 75 à 150 millions, 20 à 50 millions, et de 15 à 30 millions. Des montants exprimés bien sûr en franc CFA (F CFA). Il est attendu de cette subvention qu’elle permette aux clubs d’être autonome et de fonctionner correctement. Qui plus est, chaque club recevra en dotation un car de transport. Le candidat a expliqué cette dotation en disant : « Nous devons être cohérent envers nous-mêmes. En effet nous voulons créer de la ferveur dans tout le pays. Alors il faut donner les moyens aux clubs de se déplacer sur tout le territoire ».

D’autres changements sont prévus. Entre autres le passage de 16 à 18 clubs en ligue 1, ou comme l’instauration de play-off pour les divisions inférieures. On peut également citer la coopération régionale et internationale ainsi que la mise en place d’espace de travail collaboratif. Et comme ciment de toute cette nouvelle architecture, les clubs seront assignés à un nouveau cahier des charges.

Les acteurs pas en reste

Cela dit, cette Renaissance, telle envisagée par l’équipe Drogba ne s’arrête pas qu’aux clubs. En effet, les acteurs étant tout autant concernés. Ainsi il est prévu pour leur développement, pendant leur carrière, et leur préparation à l’après-carrière, de nombreux dispositifs de formation. À cet effet une ou plusieurs plateformes seront mises à disposition. Le candidat Didier Drogba compte également faire de l’inclusion un pan centrale de sa gouvernance. À cet effet, son programme promet donner un second souffle au championnat féminin. Toujours à l’égard des acteurs, la liste renaissance a en ligne de mire plusieurs autres projets sociaux. Logement, assurance-maladie, investissement, etc.

En clôture, Didier Drogba a réaffirmé sa « détermination à accompagner le football ivoirien vers une nouvelle heure de gloire ». Aussi a-t-il invité le corps des médias à se faire chantre du Programme Renaissance qui veut aligner le football à la hauteur des ambitions de développement de la Côte d’Ivoire. D’où le fait qu’il placera au cœur de sa gouvernance les valeurs de travail, de bienveillance et de courage.

À la fin de la présentation de son programme, le candidat Didier Drogba s’est prêté aux questions des journalistes. Une autre occasion pour lui de lever les derniers doutes subsistant dans la capacité de son programme à apporter le renouveau tant espéré au football ivoirien. Rendez-vous est pris au soir du samedi 23 avril pour savoir le verdict des urnes.

                                                                                                                                                                         Frère John

Comments

comments

Continuer la lecture

Sports

Euro 2020 : Le Portugal en huitièmes de finale

Publié

activé

L´Euro 2020 bat son plein, hier se sont joués les derniers matchs des seizièmes de finale dans le groupe F. Ce groupe comprenait le Portugal, la France, l´Allemagne et la Hongrie.

Après 90 minutes de suspens et de nervosité, le Portugal passe à la prochaine étape de l’Euro 2020. Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers ont fait match nul 2-2 contre la France.

Il a fallu 90 minutes le cœur dans une main et la calculatrice dans l’autre, un œil sur Portugal-France et l’autre sur Allemagne-Hongrie. La selection portugaise franchit les seizièmes de finale de l’Euro 2020, après un nul 2-2 contre les Gaulois.

Les buts du Portugal ont été marqués sur penalty et par Cristiano Ronaldo. Désormais, en huitièmes de finale, l’équipe dirigée par Fernando Santos devra affronter la Belgique à Séville.

Leadernewsci

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances