Restons en contact
Campagne #MamKoul2020

Politique

Côte d’Ivoire / Adjoumani accuse Bédié d’être le responsable des récents conflits interethniques!

Publié

activé

Kobenan Kouassi Adjoumani, Ministre des ressources animales et halieutiques, porte-parole principal du RHDP.

Côte d’Ivoire / Adjoumani accuse Bédié d’être le responsable des récents conflits interethniques!

Par leadernews, 09/06/2019

C’est avec consternation que nous avons écouté le président Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA, qui recevant des militants de son parti, en provenance de la commune de Koumassi chez lui à Daoukro, a tenu des propos de nature à porter gravement atteinte à la paix, à la cohésion sociale et à l’unité de la nation.

 

En effet Monsieur Henri Konan Bédié a fait des affirmations graves dont voici quelques extraits : «Il faut que nous réagissions pour que les Ivoiriens ne soient pas étrangers chez eux, car actuellement on fait en sorte que l’Ivoirien soit étranger chez lui. Mais les Ivoiriens n’accepteront jamais cela… ». « On fait venir des étrangers armés qui sont stationnés maintenant dans beaucoup de villages… » ;« Il faut simplement que nous soyons conscients, car le moment venu, nous agirons, pour empêcher ce hold-up sur la Côte d’Ivoire »

 

Le RHDP condamne avec la dernière énergie ces contrevérités, propos irresponsables, xénophobes et tribalistes de Monsieur Henri Konan Bédié. En effet, depuis le décès du Président Félix Houphouët Boigny, de tels propos qui ont été conceptualisés à travers la politique de l’ivoirité, ont été à la base de la déchirure du tissu social ayant entrainé les crises consécutives que notre pays a connues jusqu’en 2010.

 

Alors que les Ivoiriens pensaient que tous les acteurs politiques avaient tiré les leçons de cette sombre, triste et récente histoire de notre pays, ces propos de Monsieur Henri Konan Bédié, ancien président de la République, viennent confirmer que le Président du PDCIRDA n’a tiré aucun enseignement de la grave et profonde crise que les Ivoiriens ont traversée et dont ils portent encore des séquelles et traumatismes.

 

Le RHDP note également que ces déclarations de Monsieur Henri Konan Bédié, étrangement similaires à d’autres messages de cadres proches de lui, depuis le second semestre de l’année 2018, date à laquelle Monsieur Henri Konan Bédié est sorti du RHDP, tendent à propager des thèses tribalistes. Ces propos viennent ainsi établir sa responsabilité ainsi que celle des cadres précités dans les événements malheureux survenus dans certaines localités du pays, comme ce fut le cas récemment à Béoumi.

 

C’est le lieu pour le RHDP d’interpeller le président du PDCI-RDA sur de telles dérives et leurs conséquences sur la paix et la cohésion sociale. Le RHDP appelle donc le président Henri Konan Bédié à la raison et à plus de responsabilité. Le RHDP invite les populations ivoiriennes au calme, à la retenue et les exhorte à ne pas céder à ces propos séditieux.

 

Abidjan, le 9 juin 2019

Le Porte-parole Principal

Kobenan Kouassi Adjoumani

Comments

comments

Internationale

Coronavirus: La Chine a-t-elle a menti sur le nombre de morts?

Publié

activé

Par Leadernewsci,  le 02 Avril 2020

Un rapport du renseignement américain révèle que Pékin aurait déclaré des chiffres largement sous-évalués du nombre de victimes de la pandémie.

Selon Washington, la Chine aurait dissimulé la gravité de l’épidémie pendant des mois.
3319
Les États-Unis sont parvenus à la conclusion que la Chine a menti sur son bilan du nouveau coronavirus. Celui-ci serait largement sous-évalué, selon un rapport du renseignement américain relayé mercredi par plusieurs parlementaires.

L’agence Bloomberg a évoqué mercredi ce rapport confidentiel remis la semaine dernière à la Maison-Blanche. Le renseignement y estime que le nombre de morts et de cas de contamination affichés par Pékin sont faux, intentionnellement en-deçà de la réalité, affirme l’agence d’information.

«Le Parti communiste chinois a menti, ment et continuera à mentir au sujet du coronavirus pour protéger le régime», a réagi le sénateur républicain Ben Sasse. «Le renseignement américain a désormais confirmé ce que nous savions déjà: la Chine a dissimulé la gravité de ce virus pendant des mois, a abondé son collègue de la Chambre des représentants William Timmons. Le monde paie à présent pour leurs erreurs.»

L’administration de Donald Trump, à commencer par le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, a très sévèrement critiqué la Chine ces dernières semaines, estimant qu’elle avait manqué de transparence sur la portée de l’épidémie à l’égard du reste du monde. Mais elle n’avait jusqu’ici pas accusé aussi clairement Pékin d’avoir menti sur son bilan.

Urnes funéraires comme indicateur

Mardi, la coordinatrice de la cellule de crise mise en place par la Maison-Blanche pour lutter contre la pandémie a toutefois semblé confirmer que le bilan chinois était sous-évalué.

«Je pense que la communauté médicale a interprété les chiffres chinois en pensant que c’était grave, mais moins que redouté, probablement, à la lumière de ce que nous voyons maintenant en Italie et en Espagne, car nous ne disposions pas d’un nombre important de données», a dit le Dr Deborah Birx.

La Chine, où le premier malade a été détecté officiellement en décembre, a enregistré 3312 morts et 81’554 cas, d’après les chiffres rendus publics. Soit moins que les États-Unis, où le Covid-19 a fait à ce jour plus de 4600 morts et contaminé plus de 209’000 personnes, selon le comptage de l’Université Johns Hopkins, qui fait référence.

Mais de nombreux experts estiment que les données chinoises sont largement sous-évaluées. Ils se basent notamment sur le grand nombre de familles qui se présentent ces derniers jours pour récupérer des urnes funéraires avec les cendres de leurs proches à la faveur de la levée du confinement à Wuhan, berceau de la pandémie.

source: AFP

Comments

comments

Continuer la lecture

Politique

COVID-19: les hésitations suicidaires d’un gouvernement aux abois

Publié

activé

Par Leadernewsci.com,  le 02 Avril 2020

Confinement en groupe puis autoconfinement…
Abidjan bouclée puis debouclée puis rebouclée…
Beaucoup d’hésitations dans les prises de décisions.
Le spectacle à l’école de Police est ahurissant.

De nombreuses personnes entassées pour la demande d’autorisation de sortie d’Abidjan. Initialement prévue au ministère de l’intérieur finalement décalée à l’école de police.
Il faudrait peut-être :
– Faire une liste exhaustive des motifs de sortie
– Décentraliser les sites
– Donner la possibilité de faire la demande en ligne avec prise de rendez pour les résultats au besoin.

Déjà qu’Abidjan compte autour de 80% des contaminés déclarés et Cocody près de la moitié, il est impérieux que l’État prenne les dispositions pour éviter les rassemblements de plus de 50 personnes comme l’Etat même l’a ordonné. Chacun de nous prenons les mesures pour respecter les consignes de l’État ; l’État lui également doit penser davantage, anticiper et au minimum respecter les mesures que lui même édicte.

Face à ce manque de laxisme du gouvernement,  il est préférable de s’autoconfiné.

Arnaud Gohi (LIDER)

NB: le titre est de la rédaction

Comments

comments

Continuer la lecture

Citoyenneté

Lutte contre le COVID-19: Nathalie Yamb propose…

Publié

activé

Nathalie Yamb est militante LIDER et conseillère exécutive du Professeur Mamadou Koulibaly, candidat aux prochaines élections présidentielles en Côte d’Ivoire.

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances