Restons en contact

Politique

Côte d’Ivoire / Adjoumani accuse Bédié d’être le responsable des récents conflits interethniques!

Publié

activé

Kobenan Kouassi Adjoumani, Ministre des ressources animales et halieutiques, porte-parole principal du RHDP.

Côte d’Ivoire / Adjoumani accuse Bédié d’être le responsable des récents conflits interethniques!

Par leadernews, 09/06/2019

C’est avec consternation que nous avons écouté le président Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA, qui recevant des militants de son parti, en provenance de la commune de Koumassi chez lui à Daoukro, a tenu des propos de nature à porter gravement atteinte à la paix, à la cohésion sociale et à l’unité de la nation.

 

En effet Monsieur Henri Konan Bédié a fait des affirmations graves dont voici quelques extraits : «Il faut que nous réagissions pour que les Ivoiriens ne soient pas étrangers chez eux, car actuellement on fait en sorte que l’Ivoirien soit étranger chez lui. Mais les Ivoiriens n’accepteront jamais cela… ». « On fait venir des étrangers armés qui sont stationnés maintenant dans beaucoup de villages… » ;« Il faut simplement que nous soyons conscients, car le moment venu, nous agirons, pour empêcher ce hold-up sur la Côte d’Ivoire »

 

Le RHDP condamne avec la dernière énergie ces contrevérités, propos irresponsables, xénophobes et tribalistes de Monsieur Henri Konan Bédié. En effet, depuis le décès du Président Félix Houphouët Boigny, de tels propos qui ont été conceptualisés à travers la politique de l’ivoirité, ont été à la base de la déchirure du tissu social ayant entrainé les crises consécutives que notre pays a connues jusqu’en 2010.

 

Alors que les Ivoiriens pensaient que tous les acteurs politiques avaient tiré les leçons de cette sombre, triste et récente histoire de notre pays, ces propos de Monsieur Henri Konan Bédié, ancien président de la République, viennent confirmer que le Président du PDCIRDA n’a tiré aucun enseignement de la grave et profonde crise que les Ivoiriens ont traversée et dont ils portent encore des séquelles et traumatismes.

 

Le RHDP note également que ces déclarations de Monsieur Henri Konan Bédié, étrangement similaires à d’autres messages de cadres proches de lui, depuis le second semestre de l’année 2018, date à laquelle Monsieur Henri Konan Bédié est sorti du RHDP, tendent à propager des thèses tribalistes. Ces propos viennent ainsi établir sa responsabilité ainsi que celle des cadres précités dans les événements malheureux survenus dans certaines localités du pays, comme ce fut le cas récemment à Béoumi.

 

C’est le lieu pour le RHDP d’interpeller le président du PDCI-RDA sur de telles dérives et leurs conséquences sur la paix et la cohésion sociale. Le RHDP appelle donc le président Henri Konan Bédié à la raison et à plus de responsabilité. Le RHDP invite les populations ivoiriennes au calme, à la retenue et les exhorte à ne pas céder à ces propos séditieux.

 

Abidjan, le 9 juin 2019

Le Porte-parole Principal

Kobenan Kouassi Adjoumani

Comments

comments

Nationale

Politique: Ça chauffe autour d’Alassane Ouattara

Publié

activé

S.E.M Alassane Ouattara, président de la république de Côte d'Ivoire-image d'illustration

Par Leadernewsci, le 15 Novembre 2019

C’est chaud autour d’Alassane Ouattara. Le numéro 1 ivoirien, Ouattara est pris dans l’étau des ambitions au sein de son parti.

La presse ivoirienne a proposé jeudi 14 novembre 2019 un ensemble de sujets d’intérêt concernant la situation politique en particulier la présidentielle de 2020.

A moins d’un an de la présidentielle de 2020, une réunion s’est tenue à Paris pour une transition politique en Côte d’Ivoire fait savoir Linter. « Passerelle démocratique comme solution avant 2020, c’est le thème de la conférence de presse animée, dans la soirée du mardi 12 novembre 2019 à Paris, par l’Union de la diaspora pour la Côte d’Ivoire (Udci), apprend toujours Linter. Aussi ajoute t-il que cette organisation est le point focal en France et en Europe de la Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (Cdrp) de Henri Konan Bédié. « Notre objectif est d’éviter un embrasement » ont précisé les acteurs. Lesquels sont Noël Akossy Bendjo (Pdci), Henri Niava (Usd), Claude Koudou (Fpi-Gbagbo), Nassa Hilaire (Cojep) Roger Tagnon (Msd).

De son côté, Le Temps informe qu’avant son arrivée en Côte d’Ivoire, « Macron pose ses conditions à Ouattara ». Ce quotidien ajoute qu’une affaire de gros sous préoccupe l’Elysée. « Le chef de l’Etat français s’apprête à effectuer un voyage en terre ivoirienne avant la fin de cette année ». Cette visite d’Emmanuel Macron à son homologue Alassane Ouattara (…) dépend des contreparties du côté ivoirien » soutient le média.

 

« Situation politique en Côte d’Ivoire : C’est chaud autour de Ouattara », titre le journal indépendant Soir info en ce qui le concerne. « Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) serait-il devenu une hydre pourvue de plusieurs têtes qui menacent son équilibre? Tout porte à le croire, tant la guerre des positionnements des clans fait rage » fait savoir le journal. Qui renseigne que l’ampleur de la situation est telle que le chef du Rhdp semble dépassé. »Lui qui rêvait de passer tranquillement la main à son successeur, voilà qu’il est pris dans un vent impérieux d’ambitions y compris celles auxquelles il n’a jamais pensé » souligne Soir Info.

Enfin selon Le Patriote, les Etats-Unis d’Amérique adressent des félicitations à la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le travail et l’exploitation des enfants. Le journal note « une victoire personnelle » de la première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara.

Source: B-times

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Exclusivité: Pourquoi Soro a quitté Ouattara

Publié

activé

M.Soro K. Guillaume, actuel deputé de Ferké et futur candidat aux elections 2020-image d'illustration

Par Leadernewsci.com, le 14 Novembre 2019

L’ ancien chef de la rébellion ivoirienne ne cache pas son opposition au président ivoirien qu’il a lâché après son départ de la tête de l’Assemblée nationale ivoirienne, le 8 février 2019 derniers.

Complètement en déphasage avec Alassane Ouattara sur le plan politique depuis leur séparation, Guillaume Soro revient sur ce qui l’a réellement poussé à divorcer de son ancien allié.

En Italie samedi, l’ancien président du parlement ivoirien s’est adressé à certains de ces partisans présents à Milan. Il a expliqué les raisons qui lui ont fait prendre ses distances vis-à-vis de son allié Alassane Ouattara.

« Donc nous, on n’a qu’à suivre Alassane? On voit bien qu’il s’en va dans le mur, on va le suivre et après, la population va venir se soulever pour venir nous frapper nous tous. Moi, je ne peux pas me laisser frapper bêtement comme ça. Donc je me suis retourné », a expliqué Soro à ses partisans.

L’ancien Premier ministre a décidé de voler de ses propres ailes en politique et même d’aller à la conquête du fauteuil présidentiel.

« J’ai décidé d’être candidat à la présidentielle de 2020 et je suis déterminé. Je suis candidat parce que je ne suis pas satisfait par le niveau de démocratie qui est en péril en Côte d’Ivoire », a souligné le député de Ferké qui a annoncé son retour prochain.

« Je suis en train de m’organiser pour rentrer au pays pour faire ma campagne. Je viendrai lorsque je serai prêt. Je suis maître de mon agenda », a assuré Soro.

Source: Pressivoire.com

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

Adjoumani donne son avis sur le CDRP une coalition formée par le président Bedié

Publié

activé

M. Kobenan K Adjoumani, Ministre des ressources halieutiques de C.I et cadre du RHDP

« Bédié doit remettre de l’eau dans son vin et revenir voir Ouattara, pour solliciter sa clémence et son pardon » insiste Adjoumani. Le ministre s’est prononcé en ces termes, sur la plateforme de l’opposition CDRP, présidé par Bédié le lundi 11novembre 2019.

Voici le discours intégral du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, Porte-parole du RHDP

La CDRP de Bédié est un échec personnel pour Bédié et un cuisant échec pour toute l’opposition. Car, vous le savez bien, en lançant l’idée d’une plateforme, il caressait en réalité un rêve beaucoup plus grand, ce qui l’a amené du reste à dénoncer l’alliance avec le RHDP. Le Président du PDCI, selon ses propres termes, voulait initier ce qu’il a appelé une « armada invincible de l’opposition », pour balayer le RHDP du pouvoir. C’est d’ailleurs ce qui l’a conduit à se plier en 4 et à faire l’impossible, pour rencontrer M. Gbagbo à Bruxelles.

Opportuniste à souhait, il avait laissé au bord du chemin, M. Affi N’Guessan qui était, au départ, solidaire de son projet, pour faire la cour à M. Gbagbo devenu subitement son idole et son sauveur. Mais au bout du compte, M. Bédié a perdu M. Gbagbo et M. Affi N’Guessan et a dû se résoudre à composer une plateforme qui est en fait un conglomérat de micro-partis. C’est un échec, parce que quand je regarde cette plateforme, je ne vois pas où se trouve « l’armada invincible » qui pourrait inquiéter le RHDP. Et je pense que M. Bédié serait bien inspiré de remettre de l’eau dans son vin, prendre conscience qu’il s’est trompé et revenir voir le Président Alassane Ouattara, pour solliciter sa clémence et son pardon.

Car, quand on veut se lancer dans une course en haute mer, on ne se présente pas sur la ligne de départ avec une pirogue artisanale qui ne pourra même pas résister aux premières vagues. Je voudrais vous faire remarquer que le Président de cette coalition s’appelle Henri Konan Bédié, par ailleurs, président du PDCI-RDA Daoukro. Le Secrétaire permanent n’est autre que le Secrétaire exécutif du PDCI, M. Guikahué. Rien a donc changé. C’est blanc bonnet, bonnet blanc.

Je pourrais même ajouter que c’est une nouvelle dénomination du PDCI qui devient désormais PDCI-CRDP. Le fait pour M. Bédié et M. Guikahué d’occuper les postes les plus stratégiques est la manifestation du mépris qu’ils ont pour leurs alliés qui à leurs yeux ne représente rien.

Source: B-times

Comments

comments

Continuer la lecture
Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances