Restons en contact
Campagne #MamKoul2020

Internationale

Italie: le nombre de morts désormais supérieur à celui de la Chine

Publié

activé

Des images terrifiantes à l’intérieur des salles de crise italiennes montrent des patients atteints de coronavirus dans des casques à bulles qui luttent pour respirer alors que les médecins avertissent que leurs meilleurs efforts ne sont pas suffisants après que les décès aient augmenté de 475 à 3 405 – PLUS ÉLEVÉS que la Chine
Des rapports horrifiants des hôpitaux en première ligne contre le coronavirus en Italie montrent que les médecins sont impuissants à l’arrêter
Le nombre de morts dans le pays a augmenté de 475 mercredi et 427 hier pour être supérieur à celui de la Chine
Les derniers chiffres ont anéanti l’espoir que le verrouillage national sans précédent ralentisse la propagation des agents pathogènes
Le bilan des morts en Chine, où le coronavirus a commencé à Wuhan, s’élève actuellement à 3 249 et 3 405 en Italie.
Il survient après le déploiement de camions militaires à travers le pays pour transporter des dizaines de cercueils de victimes à incinérer
Les morgues sont pleines et le personnel du crématorium traite 24 corps par jour, selon des responsables de Bergame

Des médecins italiens désespérés à l’épicentre du coronavirus ont expliqué à quel point tous leurs efforts “ ne suffisaient pas ” alors que le bilan des morts de leur pays dépassait celui de la Chine même.

Hier, le nombre de morts a atteint 3 405, le plus élevé du monde, malgré les vaillants efforts de médecins brisés pour maintenir en vie les victimes malades du virus.

Un rapport choquant de Sky News a montré les scènes mouvementées à l’intérieur de l’hôpital Papa Giovanni XXII dans la zone touchée par la crise de Bergame en Lombardie, avec du personnel se précipitant dans les salles avec des lits pleins de patients en détresse.


Des séquences vidéo horrifiantes montraient des personnes à bout de souffle tout en tenant leurs poitrines et leurs tubes au milieu d’un bip constant de moniteurs cardiaques et de pompes respiratoires, tandis que d’autres patients portaient des “ casques à bulles ” pour les aider à respirer.

Le Dr Lorenzo Grazioli, qui travaille à l’hôpital mais était auparavant basé à Leicester, a déclaré à Stuart Ramsay de Sky News: “ Je ne me suis jamais senti aussi stressé de ma vie.

«Je suis un intensiviste, et je suis assez habitué aux moments intenses, aux choix, et les gens sont critiques et meurent sans aucun traitement, et vous [en général] faites la différence.

Des médecins italiens désespérés à l’épicentre du coronavirus ont expliqué à quel point tous leurs efforts “ ne suffisaient pas ” alors que le bilan des morts de leur pays dépassait celui de la Chine même.


Hier, le nombre de morts a atteint 3 405, le plus élevé du monde, malgré les vaillants efforts de médecins brisés pour maintenir en vie les victimes malades du virus.

Un rapport choquant de Sky News a montré les scènes mouvementées à l’intérieur de l’hôpital Papa Giovanni XXII dans la zone touchée par la crise de Bergame en Lombardie, avec du personnel se précipitant dans les salles avec des lits pleins de patients en détresse.

Des séquences vidéo horrifiantes montraient des personnes à bout de souffle tout en tenant leurs poitrines et leurs tubes au milieu d’un bip constant de moniteurs cardiaques et de pompes respiratoires, tandis que d’autres patients portaient des “ casques à bulles ” pour les aider à respirer.

«Mais quand vous êtes à ce stade, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas assez. Nous sommes 100 anesthésistes, nous faisons de notre mieux, mais ce n’est peut-être pas suffisant.

Des images ont montré les médecins italiens utilisant des «casques à bulles» pour traiter les patients nécessitant une assistance respiratoire.

Il a été démontré que les gadgets – un casque transparent et étanche à l’air aident les patients gravement malades à mieux respirer et améliorent leurs chances de survie.

Un ventilateur est une machine qui aide à respirer en injectant de l’oxygène dans les poumons et en éliminant le dioxyde de carbone du corps.

Habituellement, le ventilateur est connecté au patient à travers un masque facial, avec un tube qui est placé dans la bouche ou le nez et le long de la trachée.

Le nombre de morts et le nombre de cas confirmés ont de nouveau augmenté hier en Italie, et le pays a maintenant enregistré 41 035 infections, soit plus de la moitié des cas positifs dans le monde.

Mercredi, l’Italie a enregistré le plus haut bilan officiel de décès par coronavirus sur une journée de tous les pays avec 475 décès en seulement 24 heures.

Les derniers chiffres ont anéanti l’espoir que le verrouillage national sans précédent contribuait à ralentir la propagation de l’agent pathogène.

L’Italie a atteint le cap horrible le même jour, l’épicentre d’origine de la pandémie, Wuhan en Chine, n’a enregistré aucune nouvelle infection.

Dans l’ensemble, la Chine a recensé 3 249 morts jeudi, 156 de moins que l’Italie, selon la carte du virus de l’Université Johns Hopkins.

Il a été ordonné aux Italiens de rester à l’intérieur, les écoles et les universités fermées, les magasins fermés, à l’exception des épiceries et des pharmacies, et de lourdes restrictions de voyage.

Mais le système de santé du pays a été submergé par le virus et jeudi une équipe de la Croix-Rouge chinoise en visite a critiqué l’incapacité des Italiens à mettre en quarantaine et à prendre au sérieux le verrouillage national.

Pendant ce temps, des camions militaires ont été déployés à travers l’Italie pour transporter des dizaines de cercueils de victimes à incinérer alors que des images effrayantes de patients disposés sur des lits d’hôpital le long des couloirs d’une unité de soins intensifs à Bergame ont également émergé.

La crise met en évidence la façon dont les services de santé dans le nord de l’Italie ont été submergés par la pandémie, avec des médecins décrivant les hôpitaux en crise et de nombreux médecins travaillant dans des tentes de fortune.

Le gouverneur de Lombardie, la région la plus touchée qui comprend Bergame, a déclaré que les médecins et les infirmières des hôpitaux de la région étaient à leurs limites.

 

Source: Daily Mail

Comments

comments

Internationale

Coronavirus: La Chine a-t-elle a menti sur le nombre de morts?

Publié

activé

Par Leadernewsci,  le 02 Avril 2020

Un rapport du renseignement américain révèle que Pékin aurait déclaré des chiffres largement sous-évalués du nombre de victimes de la pandémie.

Selon Washington, la Chine aurait dissimulé la gravité de l’épidémie pendant des mois.
3319
Les États-Unis sont parvenus à la conclusion que la Chine a menti sur son bilan du nouveau coronavirus. Celui-ci serait largement sous-évalué, selon un rapport du renseignement américain relayé mercredi par plusieurs parlementaires.

L’agence Bloomberg a évoqué mercredi ce rapport confidentiel remis la semaine dernière à la Maison-Blanche. Le renseignement y estime que le nombre de morts et de cas de contamination affichés par Pékin sont faux, intentionnellement en-deçà de la réalité, affirme l’agence d’information.

«Le Parti communiste chinois a menti, ment et continuera à mentir au sujet du coronavirus pour protéger le régime», a réagi le sénateur républicain Ben Sasse. «Le renseignement américain a désormais confirmé ce que nous savions déjà: la Chine a dissimulé la gravité de ce virus pendant des mois, a abondé son collègue de la Chambre des représentants William Timmons. Le monde paie à présent pour leurs erreurs.»

L’administration de Donald Trump, à commencer par le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, a très sévèrement critiqué la Chine ces dernières semaines, estimant qu’elle avait manqué de transparence sur la portée de l’épidémie à l’égard du reste du monde. Mais elle n’avait jusqu’ici pas accusé aussi clairement Pékin d’avoir menti sur son bilan.

Urnes funéraires comme indicateur

Mardi, la coordinatrice de la cellule de crise mise en place par la Maison-Blanche pour lutter contre la pandémie a toutefois semblé confirmer que le bilan chinois était sous-évalué.

«Je pense que la communauté médicale a interprété les chiffres chinois en pensant que c’était grave, mais moins que redouté, probablement, à la lumière de ce que nous voyons maintenant en Italie et en Espagne, car nous ne disposions pas d’un nombre important de données», a dit le Dr Deborah Birx.

La Chine, où le premier malade a été détecté officiellement en décembre, a enregistré 3312 morts et 81’554 cas, d’après les chiffres rendus publics. Soit moins que les États-Unis, où le Covid-19 a fait à ce jour plus de 4600 morts et contaminé plus de 209’000 personnes, selon le comptage de l’Université Johns Hopkins, qui fait référence.

Mais de nombreux experts estiment que les données chinoises sont largement sous-évaluées. Ils se basent notamment sur le grand nombre de familles qui se présentent ces derniers jours pour récupérer des urnes funéraires avec les cendres de leurs proches à la faveur de la levée du confinement à Wuhan, berceau de la pandémie.

source: AFP

Comments

comments

Continuer la lecture

Internationale

Coronavirus : la CEDEAO se prononce sur le traitement avec la chloroquine

Publié

activé

La CEDEAO dans sa décision, approuve la chloroquine pour traiter le coronavirus. D’après L’Observateur, l’organisation sous-régionale a dressé, le vendredi dernier, avec toutes les précautions à observer une posologie pour l’usage de la chloroquine associée à d’autres molécules.

Concernant les patients souffrant d’une forme légère du nouveau coronavirus, la CEDEAO interdit un traitement antiviral pour les symptômes. Elle recommande à ce qu’ils soient traités au paracétamol en première intention. S’agissant du traitement des patients, souffrant d’une forme sévère du coronavirus, la CEDEAO donne son autorisation pour un traitement antiviral supplémentaire avec l’hydroxychloroquine de 5 à 7 jours en cas de suivi à domicile. A ce niveau, la CEDEAO recommande des soins d’appoint optimaux à l’hôpital, rapporte l’observateur.

Comments

comments

Continuer la lecture

Internationale

Russie: Poutine prend des mesures pour soutenir les familles

Publié

activé

Poutine propose des congés hypothécaires et des prêts, de nouveaux paiements pour les familles avec enfants pour lutter contre les répliques de Covid-19

Le président russe Vladimir Poutine a proposé un ensemble d’avantages sociaux et économiques, visant à soulager les citoyens alors que l’épidémie de coronavirus continue de marteler l’économie.
“Je suggère des vacances de prêt et d’hypothèque”, a déclaré mercredi Poutine à la nation lors d’un discours télévisé. Ces étapes comprennent également de nouveaux paiements pour les familles avec enfants.

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances