Restons en contact

Actualité

Didier Drogba présente son programme « Renaissance » pour ravir la FIF

Publié

activé

Didier Drogba à sa conférence de presse
Didier Drogba lors de la Conférence de presse, Crédit photo : AFP

Didier Drogba, légende du football ivoirien et candidat pour être le futur locataire de la Maison de verres, autre nom du siège de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), a présenté à la presse Renaissance. Son programme de « bonne gouvernance », mettant au centre des priorités, le développement des clubs et des autres acteurs de l’industrie du football ivoirien.

Didier Drogba, candidat à la présidence de la fédération ivoirienne de football a présenté, lundi 18 avril, son programme Renaissance. Cette présentation tenue à Abidjan, au cours d’une conférence de presse, a rassemblé la presse nationale et internationale.

04 axes clés pour faire renaître le football ivoirien…

C’est un programme axé sur quatre piliers stratégiques que le candidat a présenté au public venu l’écouter. En effet ces piliers sont, les acteurs, les infrastructures, le cadre réglementaire et la formation.

S’exprimant en premier lieu sur les acteurs, Didier Drogba a indiqué son intention de revoir, dès son élection, leur statut. De façon précise, cela passera à veiller à accorder aux présidents de club, joueurs, entraineurs, médecins et arbitres, l’accompagnement nécessaire afin de les aider à, non seulement s’épanouir davantage durant leur carrière, mais aussi préparer leur reconversion.

Pour les infrastructures, l’homme entend mener une politique de rénovation des stades existants et en développer de nouveaux. Et cela dans l’optique d’attirer les sponsors. Toujours pour les infrastructures, Didier Drogba trouve nécessaire de les décentraliser. « Il faut ramener les clubs concentrés à Abidjan dans leur région en y créant des stades. Et cela va permettre de recréer un engouement sur toute l’étendue du territoire », a-t-il affirmé.

Dans cette même veine, le candidat à la FIF juge indispensable d’adapter le cadre réglementaire aux réalités locale. Ainsi de profondes réformes sont envisagées. À l’en croire, celles-ci concerneront principalement les salaires pratiqués dans le milieu et le financement des clubs.

Le quatrième et dernier pilier de ce programme table sur la formation. Selon ce qui a été présenté, c’est une armada, comprenant des partenaires à l’étranger, qui sera déployées avec pour objectif de mettre à niveau toues les parties prenantes de l’industrie du football ivoirien. Même la presse sportive ne sera pas en reste, a annoncé Didier Drogba qui projette l’outiller convenablement.

Lire aussi :Fédération Ivoirienne de Football/Élection: « Didier Drogba est le meilleur choix » selon Gnagne Sila

Aux clubs, des promesses fortes et des réformes chocs

Didier Drogba durant la conférence

Didier Drogba lors de la conférence de presse de présentation

À côté de ces 4 piliers qui constituent l’ossature de son programme, Didier Drogba, a annoncé des mesures qu’il prendra. « Tout programme engage une promesse. Et donc je fais la promesse de poser des actions fortes à l’endroit des clubs et des acteurs ».

Pour ce qui concerne les clubs, les résolutions annoncées s’articulent autour de 5 points clés. Le premier point touche le relèvement des subventions accordées aux club. Et là-dessus, Didier Drobga compte passer du simple au double que ce qui se fait actuellement. Ainsi les clubs de première, deuxième et troisième division passeront, respectivement, de 75 à 150 millions, 20 à 50 millions, et de 15 à 30 millions. Des montants exprimés bien sûr en franc CFA (F CFA). Il est attendu de cette subvention qu’elle permette aux clubs d’être autonome et de fonctionner correctement. Qui plus est, chaque club recevra en dotation un car de transport. Le candidat a expliqué cette dotation en disant : « Nous devons être cohérent envers nous-mêmes. En effet nous voulons créer de la ferveur dans tout le pays. Alors il faut donner les moyens aux clubs de se déplacer sur tout le territoire ».

D’autres changements sont prévus. Entre autres le passage de 16 à 18 clubs en ligue 1, ou comme l’instauration de play-off pour les divisions inférieures. On peut également citer la coopération régionale et internationale ainsi que la mise en place d’espace de travail collaboratif. Et comme ciment de toute cette nouvelle architecture, les clubs seront assignés à un nouveau cahier des charges.

Les acteurs pas en reste

Cela dit, cette Renaissance, telle envisagée par l’équipe Drogba ne s’arrête pas qu’aux clubs. En effet, les acteurs étant tout autant concernés. Ainsi il est prévu pour leur développement, pendant leur carrière, et leur préparation à l’après-carrière, de nombreux dispositifs de formation. À cet effet une ou plusieurs plateformes seront mises à disposition. Le candidat Didier Drogba compte également faire de l’inclusion un pan centrale de sa gouvernance. À cet effet, son programme promet donner un second souffle au championnat féminin. Toujours à l’égard des acteurs, la liste renaissance a en ligne de mire plusieurs autres projets sociaux. Logement, assurance-maladie, investissement, etc.

En clôture, Didier Drogba a réaffirmé sa « détermination à accompagner le football ivoirien vers une nouvelle heure de gloire ». Aussi a-t-il invité le corps des médias à se faire chantre du Programme Renaissance qui veut aligner le football à la hauteur des ambitions de développement de la Côte d’Ivoire. D’où le fait qu’il placera au cœur de sa gouvernance les valeurs de travail, de bienveillance et de courage.

À la fin de la présentation de son programme, le candidat Didier Drogba s’est prêté aux questions des journalistes. Une autre occasion pour lui de lever les derniers doutes subsistant dans la capacité de son programme à apporter le renouveau tant espéré au football ivoirien. Rendez-vous est pris au soir du samedi 23 avril pour savoir le verdict des urnes.

                                                                                                                                                                         Frère John

Comments

comments

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 27 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

« Et Emanuel Macron capitula face au peuple du Niger »

Publié

activé

Le président Emanuel Macron et Mohamed Bazoum, ancien chef de l´État du Niger

Il est connu pour ses bravades de gamin, mais à la fin, il va toujours à Canossa. La Démarche macronienne n´a pas changé, depuis son soutien à Juan Guiado le démocrate Vénézuélien selon Macron, au coup d´état au Gabon, en passant par l´Algérie et le Maroc.

Macron aime la confrontation, la fameuse épreuve de force, pour à la fin se déculotter.
On le voyait venir sur ses grands cheveux aux sabots de la défense des intérêts français. Oups ! le président de la république française venait de lâcher le morceau, sa rage contre les putschistes, nouveaux maitres du Niger était dû au fait que, l´ami de la France macronienne avait été renversé et que le pays risquait de perdre la main sur le gazoduc qui relie le Nigeria à la Lybie, sur l´exploitation de l´uranium, sur les mines d´or et autres minerais. Isolé sur la scène internationale, ses pleurnicheries n´auront rien pu faire.

Seul et mis à nu par sa colère de seigneur d´esclave, il est obligé de se rendre à l´évidence, le rapport de force n´est plus à son avantage. Monsieur Emanuel Macron n´est ni cohérent, ni consistant. Il ne connait ni de près et encore moins de loin les réalités des populations africaines. Il pense pouvoir convaincre le peuple français que les peuples francophones d´Afrique ne les aiment pas, ils sont devenus ces peuples subitement anti-français. Mais hélas, la perlimpinpin ne prend plus et Jupiter a désormais compris ici nous sommes sur terre.

Macron est hors sol en Afrique, sa méthode ressentie comme étant pro-esclavagiste ne prospère pas et plus. Jusque-là, le président français était persuadé que le gouvernement français faisait toujours la pluie et le beau temps en Afrique, il pouvait penser pour les africains francophones, leur dicter ce qu´ils doivent choisir voire dire dans le concert des nations, leur imposer avec qui ils doivent marchander et même fraterniser, soutenir contre un tel autre.

En plein 21e siècle, le président français se comporte ostensiblement en colonisateur. Malheureusement, Macron n´a pas l´autorité nécessaire pour s´imposer à la nouvelle génération d´africains et de francophones. Partout où il passe, il est condescendant narguant et ou banalisant les chefs d´État africain et agaçant pour la jeunesse africaine qui veut un réel changement de paradigme dans les relations entre l’Afrique et l’Europe d´une part et d´autre entre l´Afrique et la France. Le président français doit comprendre une fois pour toute que ce n´est pas à la France de défendre l´Afrique. Ce n´est à lui (macron) de dire aux peuples africains ce qui est bon pour eux. Face à ses engueulades, les autres membres de l´Union Européenne ont compris que leur cher Macron les conduisait à leur perte en Afrique, ils ont donc préféré jouer leur propre partition au Niger.

Deux mois après l´opération armée de sauvetage de son ami Mohamed Bazoum est devenue une action de francophones huée à l´assemblée des Nations Unies, où une fois encore la France a été comme un État dangereux pour les peuples africains. Comme avec MBS, Modi et autres, Emanuel macron est allé à Canossa. Il a capitulé face au Général Tchiani avec qui il devra obligatoirement discuter de l´évacuation de l´ambassadeur français et du retrait des forces françaises basées à Niamey.

Saint Leo

Comments

comments

Continuer la lecture

Actualité

Niger: Après le flop de l´ultimatum que peut faire la CEDEAO?

Publié

activé

Bola Ahmed Tinubu, Président en excercice de la CEDEAO en compagnie de certains chefs d´Etats membres

Après la non rédition des putschistes nigériens d´une part et la non tenue de son propre ultimatum, la CEDEAO convoque un nouveau Sommet Extraordinaire des Chefs d’État et de Gouvernement sur la situation politique au Niger. L´organisation ouest africaine a desormais le dos au mur, sous la pression des pour et contre de son éventuelle intervention militaire.

Selon un comuniqué « Le Président Bola Ahmed Tinubu, Président de la République fédérale du Nigeria et Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement

de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a convoqué un nouveau Sommet Extraordinaire de la Conférence sur la situation politique en République du Niger. Ledit Sommet est prévu à Abuja, au Nigeria, le jeudi 10 août 2023.

Au cours de cette rencontre, les dirigeants de l’organisation ouest-africaine se pencheront sur la situation politique et les récents développements au Niger ».

Leadernewsci

Comments

comments

Continuer la lecture

Actualité

Effondrement d´un immeuble, le laxime du ministre continue

Publié

activé

Jean-Marc Yacé, Maire de la Commune de Cocody et son équipe, sur les lieux de l´effondrement de l´immeuble

La série noire des efondrements d´immeuble continue en Côte d´Ivoire avec son cortège de dommage, cette fois le bilan provisoire de ce drame fait état de six morts et neuf blessés. Le vendredi 30 juin 2023, le maire de la commune de Cocody s’est rendu sur les lieux de l’effondrement d’un immeuble à la Palmeraie, près de la pharmacie St. Viateur.

« Mes pensées vont d’abord aux blessés graves, et j’espère sincèrement qu’ils se rétabliront rapidement.

À ce stade, nous n’avons pas de rapport de décès confirmés, mais la situation est toujours en cours d’évaluation ».

Les équipes des sapeurs-pompiers et de la police étaient présentes et faisant tout leur possible pour secourir les éventuelles personnes encore prises sous les gravats.

Cet événement tragique nous attriste profondément et nous sommes déterminés à soutenir les victimes et leurs familles.

Selon le Maire de Cocody toutes les mesures nécessaires ont été mis en place pour leur apporter aide et assistance.

Il a lancé un appel à ses administrés, « Je vous encourage également, en cette période difficile, à faire preuve de solidarité en soutenant dans la prière les personnes affectées ».

Par ailleurs, M. Jean-Marc Yacé a attiré l´attention de tous l’importance de la vigilance et de la prévention des risques dans la construction.

Avant de rassurer encore une fois « la sécurité de chacun est notre priorité absolue, et nous devons veiller à ce que nos bâtiments respectent les normes de construction afin de prévenir de telles tragédies à l’avenir ».

Saint Léo

Comments

comments

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances