Restons en contact
Campagne #MamKoul2020

Politique

Côte d’ivoire: Jean-Yves Essis, cadre du PDCI-RDA se prononce sur la nouvelle composition de la (CEI) et fait appel aux chanceliers à se joindre à sa voix.

Publié

activé

Dans une lettre ouverte adressée aux représentants de toutes les chancelleries établies en Côte d’Ivoire, Jean-Yves Essis, cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) interpelle sur la nécessité d’agir pour faire obstacle à la tentative de “passage en force” orchestrée par le régime du président Alassane Ouattara, au sujet de la composition de la nouvelle Commission électorale indépendante (CEI).

Ci-dessous l’intégralité de la lettre signée de Jean-Yves Essis, cadre du PDCI-RDA

Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Les Ivoiriens dans leur grande majorité, aussi bien gouvernants que gouvernés, s’accordent tous à dire que la Commission Électorale Indépendante (CEI) est au centre de toutes les crises postelectorales que le pays a subi depuis les années 2000, la plus meurtrière de 2010-2011 mais également celles des dernières élections législatives d’octobre et de décembre 2018.

La vision de Jean-Yves Essis d’une CEI, véritablement impartiale

Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

La Commission Électorale d’un pays qui se veut démocratique doit être indépendante et impartiale. En tant que principes fondamentaux et universels, l’indépendance et l’impartialité doivent être constamment respectées pour garantir une élection démocratique.

L’indépendance et l’impartialité doivent être garanties à tous les stades du processus, ce qui signifie, non seulement au cours des différentes étapes de la nomination des membres de la Commission, mais aussi par les différentes méthodologies de découpage au niveau de la cartographie électorale du pays.

Le contrôle de l’indépendance et de l’impartialité de la Commission Électorale devraient être des points centraux à observer de très près par les pays que vous représentez et par les institutions internationales de vérification et d’arbitrage des élections.

La Nouvelle CEI est favorable au régime Alassane Ouattara, selon Jean-Yves Essis

Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

La CEI impartiale et indépendante tant rêvée par la majorité des Ivoiriens épris de paix, de justice et de démocratie vraie, vient d’être mise à mal par le récent Conseil des Ministres du mercredi 25 septembre 2019 qui a fait fi de toutes les recommandations nationales et internationales.

La nouvelle CEI mise en place depuis hier (mercredi), est composée d’un total de 15 membres. Compte tenu de la partialité évidente des représentants de la Présidence et du Ministère de l’Intérieur, ils sont à comptabiliser avec les représentants de la mouvance présidentielle.

Ainsi donc, cette CEI est composée de 5 membres du RHDP contre 3 de l’opposition dont l’un des 3 n’est autre que la présidente d’un parti d’opposition qui a rejoint, il y a à peine 3 mois, le RHDP. Nous sommes donc en réalité dans un déséquilibre total face à cette balance réelle de 6 membres contre 2.

Le déséquilibre tant décrié et qui a suscité la plainte de novembre 2016 auprès de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) a tout simplement été accentué par nos gouvernants.

L’appel de Jean-Yves Essis aux représentants des chancelleries établies en Côte d’Ivoire

Excellences Mesdames et Messieurs les ambassadeurs,

Je vous adresse cette lettre Ouverte afin que vous soyez bien informés de la situation par tous les canaux possibles.

Comments

comments

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 × 27 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Politique

levée de leurs immunités à huit clos : les députés pro Soro sont jetés en pâture

Publié

activé

Jetés en pâture depuis ce lundi 20 Janvier 2020, les députés pro Soro et monsieur Guillaume y comprit sont sans protection liées à leur mandat. Leur immunité à été levées suite à un vote aux scrutins secrets des membres du bureau

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

[EXCLUSIF] Election 2020, Harcèlements, CEI, le grand déballage de Monique Gbekia, présidente LIDER

Publié

activé

monique-gbekia-lider

À l’occasion du Nouvel An 2020, nous avons eu l’exclusivité de la première interview presse de madame Monique Gbekia, présidente de LIDER, parti dont est issu le Professeur Mamadou Koulibaly, candidat à l’élection présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire.

Sans détours et sans langue de bois, nous avons fait, avec elle, le bilan de la vie politique ivoirienne et de celle de son parti en 2019 et abordé les points focaux des objectifs du parti qu’elle dirige pour l’année 2020.

La rédaction

Comments

comments

Continuer la lecture

Nationale

[URGENT] “Ouattara veut faire arrêter Mamadou Koulibaly” Nathalie Yamb

Publié

activé

nathalie-yamb-russie

Alors que les présidents des pays du G5 Sahel étaient  à Pau pour faire allégeance à l’Etat et à l’armée française, Nathalie Yamb, l’icône de la lutte souverainiste africaine, était l’invitée de l’émission ”PolitRussia”.

Occasion qu’elle a saisie, d’une pour s’adresser et mobiliser les ivoiriens et les souverainistes africains, mais aussi pour éclairer l’opinion Russe sur la réalité de la situation en Côte d’Ivoire.

En outre, elle a fait de graves revélations sur les menaces qui planent sur elle et sur Mamadou Koulibaly, candidat, dont elle la conseillère exécutive, à l’élection Présidentielle de 2020.

Hervé Christ

Comments

comments

Continuer la lecture
Publicité

Sponsorisée

Facebook

Publicité Enter ad code here
Publicité

Tendances